Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Sud de Seine: Analyse 2012 du budget (2/2): Vers une gestion à la Sarkozy?

Au dernier conseil communautaire a été abordé, en plus du rapport de la chambre régionale des comptes, le débat d’orientation budgétaire.

Certes, le débat d’orientation budgétaire consiste juste à débattre de la politique générale de l’agglomération mais le document étant assez détaillé, il n’est pas inutile d’y revenir.

Comme je l’ai décrit dans la note précédente, la situation de Sud de Seine décrite jusqu’en 2009 est saine. Année 2009, la capacité brute d’autofinancement était de 3947k€ et le taux d’endettement de 0,43 ans.

Or en lisant les chiffres du DOB (débat d’orientation budgétaire), on a une capacité d’autofinancement brute estimé à 475k€ pour 2012 et un taux d’endettement estimé à 13,2 ans en 2015.

Certes, Sud de Seine investit (piscines) mais j’ai des doutes sur la stratégie d’endettement.

En ce qui me concerne, l’investissement est une bonne chose. Mais il conduit obligatoirement à s’endetter. S’endetter pour un investissement est la règle. Mais à mon sens, tout endettement doit être suivi d’une stratégie de désendettement.

Or, est-ce le cas? J’ai personnellement des doutes.  Certes, il s’agit pour l’instant d’estimations. Mais on remarque déjà une forte chute de l’autofinancement brute, ce qui veut dire une forte augmentation des dépenses de fonctionnement.

Par ailleurs, le taux d’endettement de 13,2 ans est trop élevé. Un taux de 10 à 15 est considéré comme une zone dangereuse (15 et +, c’est du sur-endettement).

En fait, la politique d’investissement me fait penser à celle de Malakoff suivie lors du mandat précédent.

Malakoff a massivement investi en ayant un recours massif à l’emprunt. Mais elle a également fait déraper ses dépenses de fonctionnement, en ayant eu en 2008 un autofinancement brut négatif (un scandale , rappelons le), et un maximum pour le taux d’endettement de 95 ans.

Que c’est-il passé ensuite?

En 2009, la municipalité a décidé de remettre en ordre ses finances. Elle a donc massivement augmenté les impôts locaux perçu par les ménages. Depuis 2009, les taux des impôts locaux de Malakoff n’arrêtent pas d’augmenter faiblement (2% cette année).

Je n’espère pas qu’on en arrivera là avec Sud de Seine. Cet aspect sera à surveiller lors du compte administratif, qui permettra d’évaluer réellement l’état des finances de l’agglomération.

Publicités

11 février 2012 - Posted by | Conseil communautaire, Finances locales, Malakoff, Politique, politique locale, Sud de Seine | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :