Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Quel scrutin pour l’assemblée nationale?

Ça y est, Nicolas Sarkozy propose une (ridicule) dose de proportionnelle.

Si c’est si bien, pourquoi ne l’a-t-il pas fait avant? Là, ça fait un peut (voir beaucoup) piège à con de centriste selon le grand principe « Un centriste, ça se roule dans la farine et ça se fait frire ».

Mais mis à part ma mauvaise foi habituelle, il n’est pas in-intéressant de réfléchir au mode de scrutin, surtout en vu du forum du 25/02/2012.

Et quel mode de scrutin?

Pour commencer, je tiens à préciser un de mes points de vue: Le problème pour moi n’est pas les institutions mais les hommes qui font fonctionner les institutions.

La cinquième république marchait très bien sous de Gaulle, voyez ce que Sarkozy en a fait.

Mais il n’est pas interdit de réfléchir à la question.

Déjà, à quoi sert l’assemblée nationale et qu’apporte-elle par rapport au sénat?

Pour ça, il est intéressant de replonger dans « de la démocratie en Amérique »  de Tocqueville.

Pour des raisons très bien expliquées dans le livre, Tocqueville écrit que les états unis d’Amérique ont fait le choix de deux chambres:

  • Le sénat qui représente les territoires. Chaque territoire y est à égalité et envoi deux sénateurs.
  • La chambre des représentants qui représente la population. Chaque état envoi un nombre de représentants proportionnels à sa population.

Dans la même logique, en France, l’assemblée nationale représente la population et le sénat les territoires.

De là, il parait évident que le scrutin à l’assemblée nationale doit être la proportionnelle intégrale.

Ce n’est pas si vrai que ça.

En réalité, il y a deux impératifs à prendre en considération. Le premier est de permettre la représentation la plus juste possible. Le second est de permettre à une majorité de se dégager.

Or, ces deux impératifs sont contradictoires.

Pour en revenir à l’assemblée nationale, l’impératif deux est pris en compte mais pas l’impératif un. Effectivement, aux dernières législatives, le Modem a fait plus que le PCF, mais le PCF a un groupe là où le Modem a trois députés.

Faut dire que le PCF tient grâce à des bastions comme Malakoff/Bagneux.

Personnellement, je peux comprendre que lorsque l’on fait 18% des voix, on n’ait pas 18% des sièges, mais je refuse de comprendre que lorsque l’on fait 18% des voix, on ait moins de sièges que des partis qui font moins de 5% des voix.

A cela, je pense qu’un système à la proportionnelle a deux tours comme pour les régions ou les communes me paraît le mieux adapté pour les législatives.

Au premier tour, on peut fusionner avec un score supérieur à 5%, et se maintenir avec un score supérieur à 10%. Au second tour, la liste en tête a la moitié des sièges +1, le reste est distribué à la proportionnelle.

Ce système a l’avantage de répondre aux deux considérations à prendre en compte: il dégage une majorité, et le reste des sièges est distribué selon le score obtenu.

Publicités

21 février 2012 - Posted by | Election présidentielle 2012, Politique, Politique nationale | , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :