Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Les aventures de Christophe Grébert, un polar qui pourrait ridiculiser le mien

Sur ce blog, je ne parle pas que de politique (si, si, je vous jure que c’est vrai).

En particulier, j’écris un polar dont le brouillon sert de série sur ce blog (premier épisode ici).

 

Malheureusement, il se passe à Puteaux des choses tellement invraisemblables, qui si elles étaient écrites, seraient peu crédibles.

Ce feuilleton policier, qui malheureusement est vrai, va finir par ridiculiser mon histoire de détective.

A Puteaux, la réalité dépasse la fiction.

Dans ce polar (qui je rappelle n’est pas une fiction), on s’intéresse à une municipalité dirigé par des mafieux corses: Les Ceccaldi-Raynaud.

Au programmes: fusillades, trahisons, agression de militants modem, clientélisme, membres de l’opposition hué au conseil municipal, membre de l’opposition sorti de force au conseil municipal…

Certains épisodes sont glorieux, comme lorsque madame le maire fait acheter tous les canards (enchaîné) de la ville car il y a un article relatant ses comptes au Luxembourg.

 

Face à ça, un homme se lève: Christophe Grébert.

Du coup, c’est l’homme à abattre.

 

Dans cette série (qui je rappelle n’est pas une fiction), les épisodes sont de plus en plus spectaculaires.

Hier, je relatais que suite à un acharnement judiciaire, Christophe Grébert pourrait fermer son blog. L’Hérétique a d’ailleurs repris le billet.

 

Aujourd’hui, nouvel épisode. Christophe Grébert, dans sa volonté d’informer les citoyens de Puteaux avait fait une enquête où il démontrait qu’environ 50% des élus UMP de la ville, dont certains gagnent 8000€ par mois, logeaient en HLM.

Au nom de la violation de la vie privé, ces élus demandent en justice, des dommages et intérêt de 76 000€ (au total, évidement).

Mais où s’arrêtera ce feuilleton passionnant?

 

PS: Pour soutenir Christophe Grébert dans son combat, c’est monputeaux@gmail.com.

Publicités

16 mars 2012 - Posted by | actualité, Politique | , , , , ,

Un commentaire »

  1. Comment expliquez-vous que le PS de Puteaux, la conseillère indépendante , ex-colistière de Christophe Grébert, qui s’en est séparée pour des raisons d’éthique, un groupe de 13 autres ex-colistiers et ex-modem,( séparés de Ch Grébert) puissent critiquer le maire de Puteaux, sans être concernés par un seul procès ?
    Entre Christophe Grébert et le maire, ce n’est qu’une lutte pour le même pouvoir communal.L’ambition du combat local n’est pas d’éradiquer la corruption: pour cela il faudrait être exemplaire et ce n’est pas le cas. Dans sa mise en cause des conseillers, Christophe Grébert ne fait pas la différence entre les conseillers qui ont un logement social de plein droit et ceux qui l’auraient eu par le clientélisme, certes effréné. Or, la critique suppose la rigueur, la maîtrise et la connaissance du droit.La décision de justice, si la plainte est maintenue, (et si la justice est juste) nous permettra de juger. Je vous trouve excessif mais c’est sans doute parce que je ne sais pas écrire des romans. Bon courage et cordialement. Annie Keszey, ex-colistière de Ch Grébert aux élections 2008,

    Commentaire par KESZEY Annie | 23 mars 2012 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :