Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

CA 2011 de Malakoff (3/3): Malakoff paye son manque d’investissement productif

Après un calcul hautement technique, où l’on s’intéresse qu’aux réalisations de la section de fonctionnement, que l’on retraite de toutes dépenses et recettes exceptionnelles, on arrive à une capacité d’autofinancement brut d’environ 2500k€ et un taux d’endettement de 17,3 ans en 2011.

 

Il s’agit d’un réel progrès par rapport à 2010 où suivant le même mode de calcul, on arrive à un autofinancement brut d’environ 1300 k€ et un taux d’endettement de 34,8 ans.

 

Néanmoins, l’état des finances de Malakoff reste préoccupant.

Malakoff a une faible capacité à rembourser sa dette (qui est en 2011 de 42 898 357,63€).

Comment Malakoff en est arrivé là?

Entre 2000 et 2008, Malakoff a massivement investit. Elle a donc massivement emprunté.

On  peut citer comme réalisation le centre de santé.

 

Malakoff a aussi un service public de qualité. Je ne le remets pas en cause, je trouve ça au contraire très bien.

Mais un service public augmente les dépenses de fonctionnement.

En 2011, les charges de personnelles sont de 24 922 408,01€ soit 62,11% (sans retraitement comptable, ça va de soi).

Or, 25% selon le budget 2012 de Malakoff dépend des dotations de l’état (1/3 en 2008 lors de la campagne électorale).

Ce n’est pas saint, car c’est un problème de démocratie. Malakoff dépend de l’état, qui est fortement endetté.

Pour remédier à ça, il fallait faire de l’investissement productif.

Il fallait investir dans des structures qui permettent d’augmenter les ressources de la ville.

Avant la suppression de la taxe professionnelle, l’idée était de faire venir des entreprises pour éviter d’alourdir les impôts sur les ménages.

Les investissements productifs auraient permis de transférer les recettes dues à des subventions sur des recettes propres à la ville, et d’augmenter par ailleurs son autofinancement brut.

En résumé, on n’augmente pas les taux, mais les bases ou le nombre de personnes qui paye les impôts.

C’était la démarche de la liste « Les démocrates de Malakoff » soutenu par le Modem.

 

Publicités

11 juillet 2012 - Posted by | Finances locales, Malakoff, Politique, politique locale | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :