Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Suis-je libéral ou étatiste?

Le parisien Libéral (un libéral pur et dur) dresse un état des lieux des forces centristes.

Je pense qu’il oublie le centre gauche, qui à mon avis a fait une erreur historique durant la campagne présidentielle.

Mais bon, revenons au problème.

Je pense qu’une économie sans état ne peut pas marcher. Peyrelevade, lors d’une conférence à laquelle j’ai eu la chance d’assister, l’énonçait sous la forme d’un théorème.

Une économie qui n’est pas régulée ne peut pas fonctionner car elle est victime au mieux de la naïveté, au pire de la cupidité.

Le modèle libéral qui consiste à tout privatiser et à tout déréguler amène des catastrophes, dont entre autre la crise de 29.

En particulier, il me paraît normal que l’état interdise à un ménage de se surendetter (chose qu’il devrait faire pour lui-même d’ailleurs). Si trop de ménages se surendettent, ça crée une crise et le ménage qui gère sérieusement ses finances en est victime.

Ce n’est pas juste. Et pousser les ménages à s’endetter pour consommer est criminel.

L’état a un rôle à jouer ici et plus généralement. Il a un rôle de régulateur. Il a comme rôle de fixer un cadre.

Il doit aussi intervenir pour permettre l’égalisation des conditions (école), permettre de se relever après un accident (santé, chômage) ou bien investir dans les infrastructures qui généralement coûtent chers.

Mais une économie avec trop d’état ne marche pas non plus.

L’état n’a pas à intervenir sur nos vies privées ou sur la marche d’une entreprise privée.

Les gesticulations de Montebourg, ministre du redressement productif, ne servent à rien, et au contraire dessert Peugeot dont ses problèmes viennent, à mon avis, d’un manque de vision sur le long terme.

On peut en dire autant de Sarkozy en super sauveur de l’industrie française en pleine campagne électorale.

Pour moi, la question n’est donc pas de savoir s’il faut un état ou pas, mais de placer l’état à sa juste place.

Quoi qu’il advienne, les ressources étant limités et comme il est immoral de prendre les contribuables pour des vaches à lait, l’état a également un devoir d’optimiser ses moyens.

Au final, la question est d’abord une définition du rôle de l’état et une définition du rôle de ses services publics.

Comme le dit un de mes bons amis (qui est économiste), l’état est un acteur.

A nous de lui définir son rôle.

Publicités

26 juillet 2012 - Posted by | Politique, Politique nationale | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :