Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Faut-il compter les recettes et dépenses exceptionnelles?

30 000 selon la police, 50 000 selon les syndicats…

Hier, je discutais finances locales avec un membre des services financiers de mon entreprise.

Sur le compte administratif 2011, j’expliquais que je trouvais 17 ans de taux d’endettement là où la mairie trouvais environs 13 ans.

En réalité, la différence de chiffre provient du fait que j’enlève recettes et dépenses exceptionnelles, comme cela me fut expliqué à Giens et le préconise les consultants en finance locale.

 

Dans la discussion, mon interlocutrice m’a expliqué que les entreprises ne retraitaient pas leurs résultats comptables des recettes et dépenses exceptionnelles.

Il s’agit de montrer que l’entreprise est rentable.

 

Donc pour en revenir au compte administratif 2011, le taux d’endettement de la ville est de 13 ans selon la municipalité. Il s’agit de montrer un bon bilan comptable (qui au final n’est pas si bon que ça).

 

Selon moi-même, le taux d’endettement est de 17 ans. Il s’agit de se projeter dans le long terme pour voir une tendance.

Publicités

25 septembre 2012 - Posted by | Finances locales, Malakoff, Politique, politique locale | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :