Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Le Modem rembourse ses candidats, oui mais….

Je tiens à réagir à l’article de l’Hérétique qui se félicite que le Modem rembourse ses candidats aux législatives.Je souhaite apporter un éclairage différent.
Je vais en fait écrire ici ce que j’ai dit la semaine dernière au conseil départemental du Modem 92.

Pour moi, c’est très simple, on est le centre le plus bête du monde (merci au blog du centrisme pour m’avoir soufflé l’expression à utiliser). J’ai avancé trois points.

Le premier est que faire une connerie suite à une subtilité tactique, ce n’est pas grave.
Effectivement, si c’est subtil, la probabilité de se tromper est énorme.
Par contre, faire une erreur sur une connerie qui est grosse comme une maison et évidente, ce n’est pas pardonnable.
Cas concret: la candidature officielle dans la 11ème circonscription des Hauts de Seine qui a recueilli 1,5% des voix.Cette circonscription regroupe Bagneux, Malakoff et Montrouge.
Effectivement, dans cette circonscription, le score de François Bayrou a été divisé par 3 entre 2007 et 2012.
Les sections de Malakoff et Bagneux ne sont pas toujours très actives et les militants pas toujours très investis (même si ils se sont mobilisé pour la campagne législative sur Malakoff d’après ce que j’ai entendu).
Il est évident qu’avec un candidat peu connu (inconnu à Malakoff, Bagneux et Montrouge), on allait aller dans le mur.

Le second est que ça ne me gêne pas de me sacrifier. En fait, je considère le sacrifice de François Bayrou nécessaire pour la France.
Le positionnement de François Bayrou est utile dans le débat français.
Néanmoins, je considère que le positionnement de François Bayrou demande une stratégie adaptée.
Cette stratégie est une approche locale.
J’ai rappelé que notre sénateur, Denis Badré a raté sa réélection de 12 voix.
On a 36 communes dans les Hauts de Seines. Un élu de plus par commune aurait fait la différence.
J’ai aussi cité en exemple Christophe Grébert qui a échoué à Puteaux au second tour des cantonales avec 48% des voix. De plus, il est en position de prendre la mairie en 2014.
Pourquoi? Simplement parce-qu’il a une approche locale.
Là encore, je suis revenu à la candidature dans la 11ème circonscription des Hauts de Seine.
Effectivement, elle s’est construite contre l’élue de Bagneux. C’est totalement idiot dans la mesure où un élu est un plus pour l’avenir.
Lorsque le nôtre a quitté le Modem, ça a cassé une dynamique chez-nous.
Pire, c’est doublement criminel car notre élue est aussi notre élue communautaire au conseil communautaire de Sud de Seine (qui regroupe Clamart, Bagneux, Malakoff et Fontenay-aux-Roses).
Sachant que toutes les décisions se prennent à Sud de Seine et non à Malakoff (à cause des nombreux transferts), le choix du candidat que l’on nous a imposé est encore plus idiot.

Enfin, j’ai rappelé qu’il faut du temps pour faire une campagne.
Si on regarde les régionales, notre candidat était connu quelques mois en avance là où l’UMP et le PS ont fait connaître le leur un an avant.
Aux législatives, le PS a fait connaître son candidat plusieurs mois en avance. Nous, seulement quelques semaines avant le début du premier tour.

Certes, le choix des électeurs se cristallise quelques jours avant le premier tour, mais être en position de cristalliser  le choix des électeurs en notre faveur, c’est un travail qui est long et qui commence bien avant le premier tour.
On ne peut pas construire une bonne campagne sur un laps de temps très court.

Voilà ce que j’ai dit.
Pour en revenir sur l’article de l’Hérétique, rembourser les candidats ne me gêne pas.
Mais j’attends, surtout en période difficile, un retour sur investissement.
Si quelqu’un part se prendre une veste aux législatives, c’est pour consolider sa position lors des futures municipales.
Si le candidat est remboursé par le parti, il est évident qu’il doit être choisit plus sérieusement.
Celui qui a été proposé dans la 11ème circonscription n’aurait jamais été investi si les gens responsables des investitures avait fait sérieusement le job.
D’ailleurs, le responsable des investitures est parti à l’UDI…
La candidature officiel qui n’a recueilli que 1,5% (1,47 pour être exact) plonge la mouvance centriste sur Malakoff dans une position très délicate (et c’est un euphémisme).Pire, comme le leader UMP, Thierry Guilmart, d’après ce que j’ai grappillé à droite et à gauche, ne se représentera pas, ce qui est en cause, c’est de monter une éventuelle alternative à la municipalité actuelle pas pour renverser celle-ci, mais juste pour proposer une vision différente.
On a une vraie régression. En 2008, on avait 6 listes dont une de droite et une centriste.
Aujourd’hui, faire une liste d’opposition va être compliqué, alors qu’il y a un espace.
La candidature qui nous a été imposé est sur ce point criminel. Elle nous condamne à n’avoir comme seule vision le saint discours de Catherine Margaté. Pour finir, les gens qui ont poussé le candidat de la 11ème circonscription l’ont lâché. Bonjour la construction sur le long terme.

C’est pour ces raisons que j’ai démissionné de mon poste de référent car je me suis opposé dès le début à cette candidature.

Un peu de bon sens serait déjà un bon début…

Publicités

18 octobre 2012 - Posted by | Législatives 2012, Malakoff, Politique, politique locale, Politique nationale | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :