Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Les catégories de patrons

80 Grand Patron demandent une baisse des charges.

En ce qui me concerne, je me suis souvent exprimé sur le sujet (ici et dernièrement ici).

La réponse de Mélenchon est sur ce point ahurissante.

Il traite ces patrons de bon à rien.

J’aurais pu insister sur le fait qu’il divise, comme Sarkozy, les français en les montants les uns contre les autres.

J’aurais pu écrire que l’on a une marque de sectarisme (comme ici).

Je préfère insister sur la non-connaissance du métier de patron par Jean Luc Mélenchon.

 

Les patrons sont en réalité divisés en deux catégories selon que l’on soit en TPE/PME ou en grand groupe.

 

En TPE/PME, c’est le patron qui crée son entreprise. Point important: il apporte lui-même le financement nécessaire à l’opération.

Il met en jeu sa propre fortune personnelle.

Si l’entreprise (on parle ici d’une TPE/PME) fait faillite, c’est pour la pomme du patron. Et c’est lui qui se retrouve à la rue.

 

Par contre, pour le grand patron, c’est plus un gestionnaire (même si il doit avoir une vision pour faire croître l’entreprise).

Il est choisi par le conseil d’administration et il est salarié de l’entreprise. Il a à charge de gérer l’entreprise et de la faire croitre.

A noter que si l’entreprise fait faillite, sa fortune personnelle est rarement en jeu.

 

Il y a aussi des points communs. Le petit et le grand patron font face à la concurrence, plutôt nationale pour la TPE/PME (même si ce n’est pas toujours vrai) et internationale pour le grand groupe.

 

Les charges patronales, contrairement à ce que raconte Jean Luc Mélenchon sont d’abord nocives pour la TPE/PME et le petit patron, qui je le rappelle met en jeu sa propre fortune.

Mais elles sont aussi un poids pour les grands groupes dans la compétition internationale face aux concurrents des autres pays.

 

Après, pour Mélenchon, on a patron = voyou.

 

Là encore, on a une simplification honteuse.

Chez l’ensemble des patrons, de TPE, PME et grands groupes, on a de tout. Des gens honnêtes comme des malhonnêtes.

Ça vaut aussi pour la droite. Tous les chômeurs ne sont pas forcément des branleurs…

 

 

 

 

Publicités

31 octobre 2012 - Posted by | Politique, Politique nationale | , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :