Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Conseil communautaire du 13/12/2012: il ne s’est rien passé

Hier, j’ai assisté au conseil communautaire, et il ne s’est vraiment rien passé.

26 questions ont été traitées pratiquement sans explications de la majorité, et en particulier du président-maire-sénateur-conseillé régional de Clamart Philippe Kaltenbach, et sans intervention notable de l’opposition.

Le tout a duré 30-45min.

Certes, le sujet s’y prêtait moins, mais quand même.

 

Par contre, j’ai eu le sentiment d’un climat peu propice à l’opposition, et plutôt dégradé.

Certes, même si les membres de l’opposition peuvent être des gens bien ou pas (selon les points de vues des uns et des autres), qu’ils puissent raconter des choses biens ou totalement crétines (toujours selon le points de vues des uns et des autres), ils ont des droits et des devoirs.

L’opposition n’a peut-être pas un rôle qui consiste à mettre en œuvre une politique, mais elle a un devoir de contrôle, et de proposer à terme un contre-projet, que la population acceptera ou pas.

 

Or, mon sentiment est que Philippe Kaltenbach méprise l’opposition et fait tout ce qui est en son pouvoir pour que celle-ci ne joue pas son rôle de contrôle.

Peut-être qu’elle fait mal son travail, mais j’ai le sentiment que Philippe Kaltenbach fait tout pour l’en empêcher.

Effectivement, certains documents liés aux décisions prises par le président de l’intercommunalité n’ont pas été transmis à l’opposant UMP de Clamart, Jean Didier Berger.

Celui-ci a montrer ses muscles en disant que si un document est demandé, il doit lui être transmis, et que si ça continuait, il allait finir par aller voir le tribunal administratif.

D’autant que plus tard, sur le point 11 (modification du budget), Jean Didier Berger s’est plaint de ne pas avoir reçu des documents demandés.

Certes, menacer de saisir le tribunal administratif est peut-être excessif (sauf si ce n’est pas la première fois) mais le comportement de notre président m’a un peu choqué.

Afin de permettre des relations saines entre l’opposition et la majorité, des relations de travail, Philippe Kaltenbach aurait pu dire qu’il allait faire des efforts à l’avenir.

 

Au lieu de ça, il a dit que les documents étaient consultables. Où? Mystère.

Mieux, il a déclaré que selon la loi, il n’était pas obligé de communiquer les décisions prises mais seulement les délibérations (ce qui visiblement n’est pas le cas pour le point 11).

Et enfin, il est monté sur ses grands chevaux, remerciant Jean Didier Berger car avant, l’UMP était à 54% sur Clamart, et ensuite, ça a diminué.

Ce n’est pas bien de faire de la politique purement politicienne et de se défouler quand il n’y a qu’un seul spectateur (en l’occurrence moi).

Par ailleurs, je crois que Philippe Kaltenbach devrait se méfier un peu plus, car je rappelle qu’il a été filmé alors qu’il acceptait un pot de vin pour une place en HLM.

Ceci n’est au final pas sain pour le débat démocratique.

 

 

Publicités

14 décembre 2012 - Posted by | Conseil communautaire, Malakoff, Politique, politique locale, Sud de Seine | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :