Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

L’UDI prend un premier revers électoral

L’UDI, qui se veut un parti de droite modérée, ou de centre droit, a pour ambition de devenir le premier parti de la droite.

Seulement, le chemin qui reste à parcourir est encore semé d’embûche afin de dépasser l’UMP.

Effectivement, il y avait des législatives partielles dans la circonscription de Saint Maur.

Et le second tour voyait s’affronter Henri Plagnol, UDI investit par l’UMP, maire de Saint Maur, à un dissident UMP, Sylvain Berrios.

Et bien l’UDI a perdu, avec 43,3% des voix.

Après la pantalonnade de Jean Louis Borloo himself à Paris, c’est un nouveau coup dur pour l’UDI.

Plusieurs points sont à mettre en avance.

Déjà, c’est sur du local que le maire de Saint Maur a été battu. Il a été battu par son ex-adjoint.

Comme j’ai eu l’occasion de l’écrire, c’est par le local que la recomposition du centre se fera.

Ensuite, pour l’instant, l’UDI ne peut avoir de députés que selon le bon vouloir de l’UMP.

Si l’UMP décide de faire la peau à l’UDI, elle en a les moyens. Elle a d’ailleurs déjà fait la peau au Modem.

 

Enfin, même si aujourd’hui la gauche ne veut pas de nous (important à répéter), il a manqué des voix à Henri Plagnol. Et c’est celle de la gauche. Les électeurs de gauches se sont dit que comme c’était entre la droite et la droite, ce n’était pas la peine d’aller voter.

 

Dans la même configuration, lors des cantonales de 2011, le centriste Grébert avait perdu aux cantonales avec 48% des voix. Toute l’opposition municipale de Puteaux s’était mobilisée en sa faveur. Comme quoi au second tour, ça a du bon le positionnement Modem.

 

L’UDI peut certes minimiser sa défaite, mais comme le signale le blog du centrisme, la route est encore longue pour l’UDI, et l’élection partielle de dimanche est un premier coup dur.

Publicités

18 décembre 2012 - Posted by | Politique, Politique nationale | , , , , ,

Un commentaire »

  1. Eh voui, beaucoup amusée suis mdlol :DDD
    Rien n’y a fait, meme pas son foulard orange, me demande bien pour qu’elle étrange raison! Mouarf ;o)))
    « Enfin, même si aujourd’hui la gauche ne veut pas de nous (important à répéter), il a manqué des voix à Henri Plagnol. Et c’est celle de la gauche. Les électeurs de gauches se sont dit que comme c’était entre la droite et la droite, ce n’était pas la peine d’aller voter. »
    C’est assez juste, l’abstention m’a paru etre la grande gagnante.

    Commentaire par Martine | 18 décembre 2012 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :