Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Jean Emmanuel Paillon (divers centre) parle de la VLM

paillon_vlm

Malakoff connait depuis quelques mois un feuilleton passionnant: la VLM (Volière à loyer modéré).

De quoi s’agit-il?

Dans un article de Médipart, on apprenait que notre adjoint à la culture, Dominique Cardot, utilisait un local technique pour entreposer ses oiseaux.

Il est précisé que celui-ci a une passion pour les bêtes à plumes. Il les échange ou les achète sur Internet.

On y trouve des tarins du Venezuela, des cardinaux de Bolivie, ou un bouvreuil.

Ce local fait environ 25m2.

Selon l’article, certains habitants sont enchantés. On se croit à la campagne. D’autres beaucoup moins. Ça fait du bruit, ça amène des insectes…

De plus, une des locataires a voulu bénéficier d’une pièce supplémentaire (famille nombreuse): sans succès.

L’article a été repris par le parisien.

Épisode suivant: Dominique Cardot a eu un droit de réponse dans Médiapart.

 

Le feuilleton reprend donc dans le Malakoff Info.

Jean Emmanuel Paillon relance donc le feuilleton.

En qualité d’élu de l’opposition, contrôlant la gestion de la commune, il a été visiter la VLM.

Dans sa tribune du Malakoff Info, il en tire un nombre de questions intéressantes.

Première question: peut-on en faire un logement?

Le local a de l’eau et de l’électricité. On peut donc en faire un potentiel logement étudiant. D’autant que cette population a un mal fou à devenir indépendant.

Certes, il y a 2000 demandes de logements sur Malakoff, et 1/2000, ce n’est pas grand-chose.

Mais je me permets de faire un parallèle avec la physique.

En physique, quand une force est négligeable, on n’en tient pas compte. Pourquoi? Sinon, on ne sait pas intégrer.

Pourtant, ce qui est négligeable amène des effets correcteurs, on appelle cela des effets séculaires.

Par exemple, pour la terre, sous l’influence des champs de gravitation des autres planètes, la terre s’éloigne de son orbite.

Un logement, c’est rien, mais c’est un effet séculaire positif pour régler la crise du logement.

 

Deuxième point soulevé: qui décide l’affectation du local?

 

Enfin, il faut signaler que beaucoup d’oiseaux sont protégés par des conventions internationales.

Publicités

10 février 2013 - Posted by | Malakoff, Politique, politique locale | , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :