Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Budget 2013 de Malakoff (2/7): le budget et le CA

Une collectivité locale, contrairement à une entreprise, a une tendance à construire un budget sur le budget précédent.

C’est une erreur, aussi bien de la part de la municipalité (même si c’est dans les coutumes et l’usage de le faire) que de la part de l’opposition de baser les (éventuelles) critiques sur la différence entre le budget précédent et le budget soumis au vote.

Prenons la ligne suivante pour comprendre le point de vue :

Dépenses de fonctionnement :

Chapitre Libellé Budget précédent (2012) Proposition nouvelle (2013) Vote Total
012 Charges de personnel 25 299 731 26 319 179 26 319 179 26 319 179

L’opposition, à juste titre, va se servir de cette ligne pour mettre en avant un point faible de la gestion de la municipalité : l’importance de la masse salariale qui n’arrive pas à être réduite.

Il s’agit d’un des points faibles de la mairie, et il n’y a aucun effort, alors que Sud de Seine se développe, pour que cette masse salariale soit réduite.

Effectivement, on a une augmentation de 4%.

Pourtant, c’est par rapport au compte administratif qu’il faudrait regarder.

Comme le compte administratif 2012 n’est pas connu, on regarde par rapport au 2011.

On a :

Chapitre Libellé Crédits ouverts (ce qui a été voté au budget) Réalisation Rattachements Reste à réaliser Crédits annulés
012 Charges de personnel 25 237 281 24 922 408,01 1 247 313 625,99

On voit une chose importante : tout ce qui a été budgétisé (crédits ouverts) n’a pas été dépensé (réalisation).

En prenant comme hypothèse  qu’en 2012 la masse salariale est la même qu’en 2011, on peut se poser la question de savoir pourquoi la masse salariale augmente en réalité de 5,6% ?

Surtout que l’on peut supposer que la municipalité a l’intention, début 2013, de dépenser la totalité de ce qui est annoncé.

Ou alors ce qui est annoncé pour 2013 est ce que l’on va trouver  dans le compte administratif 2012, et dans ce cas-là, ça veut dire que l’augmentation a déjà eue lieu, ce qui est plus grave.

Mais quoi qu’il en soit, ce qu’il faut comprendre, c’est qu’un budget ne doit pas être construit et critiquer en fonction du budget précédent, mais il doit être construit et critiqué en fonction du compte administratif précédent, ou au pire, du compte administratif le plus proche.

Le compte administratif, contrairement au budget, note ce qui a été réellement perçu en recette et ce qui a été réellement engagé en dépenses.

Publicités

25 février 2013 - Posted by | Finances locales, Malakoff, Politique, politique locale | , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :