Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

L’UMP de Jean François Copé applique la stratégie de François Hollande, et Nicolas Sarkozy prépare son retour

Etudier l’histoire, c’est apprendre les erreurs de nos ancêtres pour éviter de les répéter.

Par exemple, Napoléon Bonaparte a fait une erreur fondamentale, il a envahi la Russie en pleine hiver.

Ça s’est finit par une déroute française : la bataille de la bérézina.

Plus tard, Hitler fit la même erreur, attaquer la Russie en pleine hiver.

 

Pour comprendre la déroute du PS actuel et, je le crains, comprendre la futur déroute de l’UMP dès 2017, il faut, à mon avis, remonter en 2002, soit 10 ans en arrière.

 

En 2002, le PS, représenté aux présidentielles par Lionel Jospin, se prend une défaite sévère : il est éliminé dès le premier tour par Jean Marie Le Pen. Nous avons un second tour Jacques Chirac (RPR, il créera l’UMP)/Jean Marie Le Pen(FN).

 

Dès lors, au lieu de se remettre en cause et de faire une autocritique en vue de préparer la future alternance, le PS, sous l’impulsion de son premier secrétaire, un certain François Hollande, va organiser le retour du PS sur l’incompétence de l’UMP au pouvoir.

Et comme l’UMP a un bilan contestable sous Chirac puis sous Sarkozy, ça marche.

A l’exception des présidentielles/législatives 2007 et des européennes 2009, le PS gagne toutes les élections.

D’ailleurs, pour les régionales 2004, qui verra le PS prendre la tête  de 20 régions sur 22 en métropole,  François Fillon parlera de 21 Avril à l’envers.

Ça lui coutera sa place de ministre de Jacques Chirac.

 

Le PS de 2002 à 2012 s’est bâti non pas sur un projet, une vision d’ensemble et un programme concret à appliquer en cas d’alternance, mais sur la prise de villes, régions et départements grâce au vote sanction.

Aujourd’hui, on en voit le résultat. François Hollande est impopulaire, se fait discret sur son premier anniversaire à la tête de l’Elysée.

Déficit non maîtrisé, chômage en hausse, déclin de la France qui continue …

Le problème, c’est que l’UMP semble vouloir se refaire une santé sur les votes sanctions et l’incompétence du PS.

Le premier exemple est dans le canard enchaîné de cette semaine.

canard_ump 001

Effectivement, l’UMP donne des cours de soutien scolaire.

Information confirmé ici.

Selon l’UMP, « Nous proposons un contre-modèle social face à l’état providence en échec ».

Il faut déjà rappeler que cette idée n’est pas nouvelle. La ville de Malakoff, communiste, je le rappelle, propose, par l’intermédiaire de son service jeunesse, de l’aide au devoir. Il s’agit de bénévoles qui vont dans les structures pour la jeunesse et qui aident les jeunes à faire efficacement leurs devoirs. Je le faisais il y a 10 ans à la MJQ.

 

Mais je pense qu’il faut rappeler à Jean François Copé à quoi sert un parti politique.

L’objectif d’un parti politique, selon la vision de Schumpeter, est de conquérir le pouvoir.

Pour y parvenir, un parti politique sélectionne des candidats en vue de gagner les élections.

Vu la nullité du pouvoir socialiste en place, même Jean François Copé devrait y arriver.

Mais il y a un objectif de durée également, si le pouvoir est gagné par l’UMP.

Or, une bonne politique n’est pas idéologique.

Elle part sur un diagnostic correct, qui induit des mesures  sérieuses et de bon sens.

L’échec du PS, de mon point de vue, vient du fait que celui-ci n’est pas parti d’un diagnostic correct de l’état de la France.

Or, c’est le rôle d’un parti politique d’élaborer ce diagnostic qui permettra, par la suite, d’élaborer le programme de gouvernance.

En résumé, on ne fait pas directement le programme de gouvernance.

On applique le doute cartésien, on fait un diagnostic et on construit, à partir du diagnostic, le programme de gouvernance.

Que l’entreprise UMP diversifie ses métiers, pourquoi pas. Mais attention à rester bon sur son cœur de métier.

 

Pour appuyer mon propos, je vais prendre IKEA.

IKEA a pour cœur de métier la vente et livraison de meubles.

Ils ont diversifié leur activité dans la vente d’alimentaire.

Mais au final, leur chocolat est fabriqué avec de la merde, et le service de livraison IKEA est à chier (j’en sais quelque-chose).

Conclusion : IKEA est nul dans son nouveau métier et nul dans son cœur de métier.

 

Enfin, toujours selon le canard enchaîné, Sarkozy prépare son retour.

canard_ump 002

Certes, ces nouvelles semblent éloignées. Il n’en est pourtant rien. Elles montrent que l’UMP a du mal à faire un bilan du sarkozisme, étape nécessaire en vue de la préparation d’un diagnostic et de l’élaboration d’un contrat entre l’UMP et les français en vue d’une future alternance en 2017.

Sarkozy n’a pas compris que son bilan est médiocre (société divisé, dette ayant augmenté de 50%, affaires…).

Sarkozy n’a pas compris qu’il a monté contre lui les français, et qu’il a finalement permis à un nul, François Hollande, de devenir président.

François Hollande a été élu à l’époque car il y avait un vrai ras-le-bol de Nicolas Sarkozy.

 

Déjà, je crains que l’ancien président ne fasse pas d’autocritique sérieuse.

Au contraire, je le trouve gonflé d’orgueil et vaniteux. Je le trouve enfant gâté.

Une phrase est pour moi révélatrice de l’état d’esprit de Nicolas Sarkozy :

« Il n’y a que moi pour sauver l’UMP. Les autres sont vraiment nases. Que ce soit Fillon, Copé, Wauquiez ou Bertrand. »

Ça va, les chevilles n’enflent pas trop ?

Pire, la stratégie de droitisation ne risque pas d’être remise en cause. Je rappelle que c’est parce que l’UMP a décidé d’avoir une frontière poreuse avec le FN que François Bayrou a voté, par défaut, François Hollande.

Pour ma part, j’avais voté blanc.

Je connais également des gens de gauche qui durant un duel Chirac-le Pen ont voté Chirac, mais qui durant un duel Sarkozy-Le Pen s’abstiendraient.

 

Enfin, en ce qui me concerne, dans un futur duel Sarkozy-Hollande ou un futur duel Copé-Hollande, je voterai très probablement (probabilité à 90% ou plus) blanc.

 

Je ne m’en réjouis pas. C’est même l’inverse. Certes, je suis adhérent au Modem.

Mais je suis d’abord français.

Je peux concevoir que le centre, qu’il soit UDI ou Modem, ne soit pas en capacité de diriger la France.

Mais je reste un citoyen français. Et j’aspire à avoir une vie qui s’améliore, ou du moins qui ne s’empire pas.

Que le pouvoir soit partagé entre l’UMP et le PS, bon, qu’y puis-je.

Mais voir le PS et l’UMP incapable d’autocritique, d’exercer le pouvoir efficacement, ça me fait mal au cœur.

Quand l’UMP ou le PS prennent le pouvoir et mènent une politique inefficace, égoïste, corporatiste, idéologique et démagogique, il y a égoïstement moi et plus généralement les français.

 

En plus:

Les anges de la politique, caricature de l’UMP par les guignols :

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid1784-c-les-guignols.html?vid=863723

Publicités

8 mai 2013 - Posted by | Politique, Politique nationale | , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :