Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Le Pentagone à la Française revient dans le canard enchaîné

pentagone_francais 001

pentagone_francais 002

On montre souvent du doigt Jérôme Cahuzac, à juste titre, mais l’UMP devrait faire profil bas.

 

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy a souvent été entaché par des affaires.

Affaires avec complicité, voir implication, de l’appareil d’état.

 

Dans le canard enchaîné, l’un des exemples de cette implication de l’état est le pentagone à la française.

En plus d’avoir eu un marché public favorisant, mais sans doute par hasard, l’ami Bouygues, le volatile avait rappelé que le contrat, en pleine période de déficit public, allait déraper en coût.

 

Suite du feuilleton cette semaine, le canard enchaîné est tombé sur un rapport qui montre le zèle que l’équipe Sarkozy a déployé pour empêcher toute remise en question de la décision favorable à Bouygues.

 

Première découverte : on apprend que des informations sur le chantier circulaient à l’extérieur.

Qu’à fait le ministre de la défense de l’époque, un certain Gérard Longuet ?

Rien.

Mieux, on apprend que les fuites auraient alimenté un compte bancaire au Portugal.

Mais ce n’est pas grave.

On peut lire :

« Paradoxalement, s’alarme le rapporteur, les informations adressées au directeur du cabinet civil et militaire du ministre de la Défense alors en fonction ne semble avoir eu aucune suite immédiate et en adéquation avec la gravité et la sensibilité potentielle de l’affaire, eu égard aux incertitudes pouvant peser (…) sur la régularité de la procédure de passation du contrat (…) et aux enjeux opérationnels et de sécurité nationale ».

 

Alors certes, il y a eu une enquête pour la forme confié à la DPSD (ex-sécurité militaire).

Mais il faillait la faire en 6 jours, à minima, avec une charte de plomb, avec une volonté de limité les investigations et le sentiment d’être orienté sur une fausse piste.

 

De plus, l’enquête a négligé une piste importante, mais sans doute par hasard.

Enfin, l’ex-patron de la Dread (le service chargé du chantier Balard) voulait tout raconter à la justice. Il en a été, aussi sans doute par hasard, dissuadé par le directeur du cabinet de Gérard Longuet.

 

Je n’ai rien contre le Pentagone à la Française, mais je tiens à rappeler que celui-ci est financé sur l’argent du contribuable.

Si il faut un Pentagone à la Française, pourquoi pas.

Mais l’argent des contribuables doit être géré au mieux, et les dépenses doivent être rationnalisées.

Le Pentagone à la française doit avoir pour objectif de mieux rationaliser les dépenses de fonctionnement par la suite, surtout en période de déficit.

L’objectif n’est pas d’enrichir l’ami Bouygues sur le dos des contribuables.

Publicités

17 mai 2013 - Posted by | Politique, Politique nationale | , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :