Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Parlons un peu de la politique de natalité (1/3) : Nous ne sommes plus capables d’intégrer nos jeunes.

Je vais me permettre de donner un avis contraire au blog de l’Hérétique et la maison du Faucon :

Je suis contre toutes politiques d’incitation à la natalité.

 

Je dois reconnaître que sur ce point, je suis un original et sans doute fort minoritaire dans ce pays.

 

Une fois n’est pas coutume, je vais d’abord donner le contre argument.

Le premier point est que je comprends l’aspect démographique. Je comprends le fait qu’il faille une pyramide des âges non vieillissant.

Je comprends qu’une  population vieillissante aura un coût.

Je comprends aussi que le financement de nos retraites passera par une pyramide des âges dont la base sera sur les jeunes.

J’en profite néanmoins pour signaler qu’avec l’allongement de la vie, il est normal que la durée de cotisation augmente.

 

Donc à priori, il semblerait qu’il faille inciter à la natalité pour avoir une pyramide des âges maîtrisable.

Notons que dans notre société, ayant une culture de zapping, la question doit être centralisée sur la femme.

Les familles, suite à cette culture du zapping, se décomposent et se recomposent plus vite.

En particulier, le nombre de mères célibataires augmente.

 

Si mes souvenirs sont bons, pour repeupler la France, une femme doit avoir deux ou trois enfants.

Néanmoins, en ce qui me concerne, malgré ça, je suis contre toutes politiques incitant à la natalité.

 

Je pourrais signaler que cette politique est fiscalement injuste, les célibataires (dont je fais partie) prennent cher sur les impôts.

 

Mais les raisons à mettre en avant ne sont pas fiscales.

Elles sont au nombre de deux.

La première est que si un enfant nait aujourd’hui, il doit pouvoir trouver sa place demain.

Or, notre pays n’est pas capable d’intégrer ses enfants.

L’économie de la France, qui ne va pas s’améliorer, a permis l’émergence d’un chômage de masse dont les premières victimes sont les jeunes.

Certes, beaucoup de pays font pire en Europe, mais le taux de chômage des jeunes est de 26,2%.

Il est au-dessus de la moyenne européenne (23,5% dans l’union européenne, 23,9% dans la zone euro).

Je précise que ces chiffres concernent les jeunes de moins de 25 ans.

 

Par ailleurs, histoire de noircir le tableau, il est à rappeler que le système éducatif Français ne permet pas d’apporter des connaissances solides aux jeunes pour s’insérer dans la société.

Au lieu de ça, l’éducation nationale est aux mains d’idéologues fous.

 

Au final, les jeunes restent de plus en plus longtemps étudiants et rentrent de plus en plus tard sur le marché du travail.

Par ailleurs, le nombre de jeune trentenaire obligé de rester chez les parents est de plus en plus élevé. Il ne s’agit pas de Tanguy, il s’agit de jeune voulant construire un avenir, mais bloqué suite à de faibles revenus ou à un chômage de masse. Ce phénomène s’est amplifié. Et pas qu’en France.

Je rappelle que ce phénomène est cause de blessures psychologiques sévères.

 

Donc premier point : ça ne sert à rien d’encourager la natalité si sur une période de 20-30 ans nous ne sommes pas capable, par notre économie, par notre système éducatif, d’intégrer nos jeunes dans la société. Je trouve que c’est humainement malsain. Je trouve que c’est dégelasse de faire des enfants pour ne pas les intégrer dans 20-30 ans.

Notons que si un jeune n’est pas intégré, il ne peut pas financer nos retraites. L’un des arguments en faveur d’une politique de natalité tombe.

Publicités

4 juin 2013 - Posted by | Politique, Politique nationale | , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :