Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Le PS de Malakoff et les municipales 2014 (2/3) : Je pense que le PS ne présentera pas de liste autonome sur Malakoff

Il faut dire qu’il y a un passif lourd.

En le disant de manière simpliste, pour que le PS présente une liste autonome au premier tour, il faut qu’il y ait un président de droite impopulaire (ou un président PS populaire) et un député PS sur la circonscription.

 

Manque de pot, à chaque fois, une seule des conditions est remplie.

 

Plus sérieusement, j’adhère à ce que me disait un conseiller municipal PS.

Il me disait qu’il avait des idées et que de son point de vue, il fallait choisir l’option stratégique la plus pertinente pour pouvoir défendre ses idées.

 

Or, sur les municipales 2014, le PS a trop à perdre en faisant une liste autonome dès le premier tour.

Rappelons que l’objectif du PS, selon toute probabilité, est d’augmenter son poids dans la future majorité municipale.

La constitution d’une liste a donc pour objectif de négocier avec le PC au prix fort.

 

Or, pour que l’opération fonctionne, il faudrait que le PS local soit en mesure de faire un très bon score.

 

Or, je ne pense pas que le PS est en capacité de faire un très bon score.

Je pense que le PS est au maximum aux alentours de 15%, peut-être 10%.

Certes, une bonne campagne peut changer la donne, mais là, pour gagner 10%, il faudra être vraiment très bon, vraiment être différent, apporter un vrai plus.

 

Or, je ne pense pas que le PS apporte localement un vrai plus sur Malakoff.

 

En affinant encore un peu plus, je pense que le PS a deux handicapes sur Malakoff.

Le premier est qu’il traine le boulet François Hollande.

François Hollande est un président impopulaire.

D’ailleurs, je rajoute que c’est à juste titre (pas pour rien que j’avais voté blanc).

Je pense que le niveau d’impopularité de François Hollande est proche de celui de Nicolas Sarkozy pendant que celui-ci était président.

Point important également, François Hollande n’a pas compris qu’il a été élu pour faire barrage à Nicolas Sarkozy.

 

Aujourd’hui, il y a un vrai ras-le-bol de François Hollande et les municipales risquent de se transformer en une chasse au PS.

On risque d’avoir un vrai vote sanction.

Prenons les résultats des élections où le local joue un rôle important sur Malakoff:

Extrême droite FN Droite RPR-UMP Droite UDF-UDI Centre Modem Gauche PS Gauche PC Gauche Vert
Législatives 2002 7,74 15,83 11,14 0 17,69 38,59 2,84
Législatives 2007 3,62 0 25,43 0 21,74 39,73 4,14
Municipales 2008 0 17,8 0 7,3 0 65,8 4,4
Cantonales 2008 3,2 17,3 0 6,2 10,9 57,4 5
Législatives 2012 7,44 0 14,27 1,23 27,28 40,26 3,92

 

Si on se base sur les législatives 2012, le PC fait 40% et le PS 27,28%.

Si le score se répète aux municipales 2014, on a un second tour. Or le PC n’a pas besoin du PS pour gagner. Au mieux, il peut totaliser au second tour 32,43%.

Le PC, en tête, gagnerait quand même.

 

En réalité, Catherine Margaté étant un maire apprécié, Hollande étant détesté, le PS ne fera pas un score aussi haut.

En supposant qu’il est à 15% maximum, soit une différence de 12,28%, on arrive à une liste PC qui passe dès le premier tour à 52.54%.

 

En fait, je pense que c’est pire que ça pour le PS.

Je pense que le résultat des cantonales 2008 est une meilleure base pour mesurer les chances du PS.

Or le PS a fait 10.9% contre 57.4% pour le PC, élu dès le premier tour.

Remarquons qu’en plus, si on ajoute le score des verts, on arrive à 15.9%, soit les 15% annoncé au pifomètre.

Notons qu’à cette époque, il y avait une dynamique nationale positive pour le PS. Aujourd’hui, il y a une dynamique négative pour le PS.

 

Alors, certes, il est possible d’inverser la tendance par une bonne campagne, mais là, il va falloir être très bon.

Et pour inverser la tendance, il faut apporter une vraie différence. Un vrai plus.

Quelque part, c’est un peu marketing.

Notons que ce plus se travaille dans la durée.

 

Or, le PS n’apporte pas de vrai plus sur la commune. Le PS n’a pas, à mon avis, une identité forte, des idées fortes qui le différentie du PC.

 

En général, il a toujours voté avec le PC.

Pire, quand il a montré sa différence, ça a toujours été dans les pas de François Hollande, afin de valoriser l’action de François Hollande au détriment des malakoffiots.

 

Par exemple, au conseil municipal du 10/10/2012, le PS s’est abstenu sur un vœu portant sur l’affaire du milliard mystérieusement disparu pour le financement du Grand Paris Express.

Autre exemple, Catherine Picard a défendu qu’il fallait plus d’emploi d’avenir sur Malakoff.

Or, c’est contre l’intérêt des malakoffiots. Une municipalité doit embaucher pour répondre à un besoin, pas pour faire plaisir. De plus, il faut pérenniser ces emplois d’avenir.

 

Contre-exemple néanmoins : Le PS a demandé une suspension de séance lors de la délibération relative à l’EPF 92. Mais à l’exception d’une élue PS, le PS a voté la délibération.

 

Au final, je pense que le PS a trop à perdre à présenter une liste autonome. Le PS local trainera le boulet Hollande et le PS n’a pas une doctrine forte sur la ville, une survaleur forte sur la ville, pour faire la différence face au PCF.

 

Certes, la base a, paraît-il, été plus virulente. Du coup, elle a obligé, parait-il, Catherine Picard à aller au bout de sa démarche. Mais comme on dit, les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

Publicités

20 juin 2013 - Posted by | Malakoff, Mes réflexions, Municipales 2014, Politique, politique locale | , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :