Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

La sélection en France (4/6) : La mixité sociale et l’égalité territoriale est une condition nécessaire à l’équité dans la sélection

Il y a peu, j’écrivais que la sélection devait se faire sur une base saine, sur les compétences, et que pour moi, le concours et l’examen étaient les meilleurs modes de sélection.

Sur ce dernier point, je suis en total désaccord avec Descoings.

Mais il ne faut pas se leurrer, les gens issues de milieux privilégiés réussissent mieux les concours que ceux issues de l’immigration ou du 93.

Pour ma part, ce n’est pas le mode de sélection (le concours) qui est en cause, mais le contexte social.

Il est évident qu’une famille favorisé permettra de mieux faire réussir ses enfants qu’une famille arrivée en France par l’immigration.

Le seul moyen de changer la tendance est de permettre à tout le monde de se voir, chose qui était faite lors du service militaire.

Il faut permettre à tout le monde d’être conscient de la richesse de la société française.

Bref, il faut mixer et lutter pour une mixité sociale et une égalité territoriale.

Chaque territoire doit être équivalent.

Qu’un 14 à Henri IV vaille un 15 ou 16 dans le 93, c’est injuste mais la différence n’est pas déterminante.

Mais qu’un 18 dans le 93 vaille un 2 à Henri IV, c’est injuste, mais surtout, c’est déterminant.

En fait, on a ghettoïsé nos territoires, et en particulier certaines villes du 93.

Les villes comme Bagneux qui ghettoïse avec 70% d’HLM sont sur ce point des villes criminelles.

Dans le même ordre d’idée, des villes comme Saint-Maur qui refusent les HLM et préfèrent payer les amendes sont des villes criminelles dans l’autre sens.

Chaque territoire doit être équivalent ou à peu près équivalent. Ça passe par une politique assumée de mixité sociale et par une politique d’égalité territoriale.

Faire une préparation à la classe préparatoire pour les élèves du bac venant du 93 n’est pas acceptable. Le bac, surtout si il est obtenu avec mention, doit permettre de fait, de suivre une classe préparatoire dans de bonnes conditions.

Le problème n’est pas le concours en lui-même, le problème est que sur les ghettos sociaux, comme le dit si bien Brighelli, on a construit des ghettos scolaires.

Sur le même ordre d’idée, je suis contre les ZEP.

Les ZEP sont synonymes d’inégalité territoriale et de stigmatisation d’élèves.

Au final, l’équité à un concours ou à un examen a une condition nécessaire : la mixité sociale et l’égalité territoriale.

Publicités

9 juillet 2013 - Posted by | Politique, Politique nationale | , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :