Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Malakoff, centrisme, municipales 2014 et sénatoriales 2017 (3/4) : Les grands électeurs sur Malakoff

Faisons maintenant le tour des grands électeurs sur Malakoff.

Il est à rappeler qu’un conseiller municipal est grand électeur.

Pour le conseil municipal élu en 2008, il y a 35 membres.

31 membres font partis de la majorité PC/PS, 3 de l’UMP et 1 divers centre.

 

Si on regarde les sénatoriales 2011, on a :

  • 31 voix pour la liste de gauche de Philippe Kaltenbach. Il est à rappeler que la liste de Philippe Kaltenbach a permis l’élection de 3 sénateurs : Philippe Kaltenbach (PS), Brigitte Gonthier-Maurin (PCF) et André Gattolin (Europe écologie les verts). En fait, comme la ville de Malakoff a plus de 30 000 habitants, on a eu le droit à 1 délégué supplémentaire, qui a été à la liste de gauche. Malakoff a donc fourni en réalité 32 voix à la liste de Philippe Kaltenbach.
  • On a 3 voix UMP qui ont été soit sur la liste officielle de l’UMP menée par Roger Karoutchi, soit la liste dissidente menée par Jacques Gautier
  • Et une voix centriste, celle de Jean Emmanuel Paillon

Pour mémoire, en 2011, il y avait deux listes centristes :

  • La liste du sénateur Modem Denis Badré
  • La liste du maire nouveau centre Hervé Marseille

A priori, la voix centriste a été au sénateur Denis Badré.

Il faut dire que j’ai commencé personnellement à convaincre notre élu centriste de voter Denis Badré, avant de passer la main à l’équipe de campagne de notre ancien sénateur.

Et puis, c’est le jeu après tout, et je pense que notre élu a voté Denis Badré (le reste, c’est le secret de l’isoloir, et là, je n’y peux plus rien).

 

Et pour 2017, date des prochaines sénatoriales ?

A priori, on peut espérer une seule liste centriste UDI/Modem.

D’autant que le Modem et l’UDI sont dans le même groupe au sénat (Le groupe UDI-UC).

Mais qu’en est-il des électeurs centristes aux prochaines sénatoriales, qui je le rappelle, ont un nombre qui dépend des municipales 2014 ?

 

Pour mémoire, Jean Emmanuel Paillon ne se représente pas (il l’a écrit dans le Malakoff Info).

Thierry Guilmart ne se représente pas également, et aucun de ses conseillers municipaux ne se représentes.

L’opposition est aux mains d’un groupe sécessionnistes au sein de l’UMP.

Les états-majors UDI/Modem sont aux abonnés absents.

 

Je crains que la prochaine mandature fasse disparaître l’élu centriste, ce qui fait que l’on va passer d’un grand électeur centriste à 0.

On va avoir un différentiel de -1.

 

Certes, certains doivent penser qu’il y aura peut-être qu’une seule liste centriste, mais je crains que Malakoff ne soit pas la seule ville à perdre un grand électeur centriste…

Publicités

21 août 2013 - Posted by | Malakoff, Municipales 2014, politique locale, Politique nationale | , , , , , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :