Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Dominique Paillé rend hommage à François Bayrou

Sur son site, Dominique Paillé rend un hommage à François Bayrou.

C’est d’autant plus intéressant car bien qu’il ait écrit une fiction politique ayant pour thème un duel Bayrou/Le Pen en 2012, il a été un détracteur acharné du Béarnais.

Il avait même écrit un livre.

L’hommage de Paillé se base sur trois points.

Le premier est sur la dette. Paillé écrit :

« Lors de la campagne de 2007, il était le seul candidat à placer au centre de son projet la réduction de la dette publique. Cet item pas franchement populaire était cependant lourd de bon sens au regard des conséquences du creusement de la dette auquel se sont livrés depuis cette date les gouvernements successifs et que nous subissons durablement. »

Effectivement, François Bayrou est, malheureusement, le seul à avoir tenu un langage de vérité sur le sujet. Il est fort dommageable que les français ne l’aient pas entendu, préférant les sirènes UMPS.

Deuxième point : la désindustrialisation française.

Paillé écrit :

« Lors de sa campagne 2012, « le produire français », était le slogan au cœur de son projet. Il a depuis fait école. Il s’agit de faire face à la désindustrialisation croissante du pays qui est un impératif de bon aloi et qu’a repris avec peine l’actuel gouvernement. »

 

Enfin, Paillé donne comme troisième argument l’affaire Tapie :

« Enfin, il a été le premier élu avec Charles-Amédée de Courson à dénoncer l’arbitrage « Tapie » comme une énorme affaire d’Etat. Le feuilleton ininterrompu que nous livrent quotidiennement les médias à ce sujet contribue à saluer son discernement. »

 

Et de conclure :

« Même si ce rôle politique qui consiste à dire la vérité n’est pas toujours facile, il est cependant très utile et salutaire pour la démocratie. »

 

Dominique Paillé oublie d’autres points, comme la droitisation de Nicolas Sarkozy, qui fait que le parti radical valoisien a quitté l’UMP pour être membre fondateur de l’UDI.

 

Curieusement, il aurait pu également pointer certaines erreurs de notre leader maximo.

Pour ma part, je pense qu’au second tour de la présidentielle 2012, François Bayrou aurait dû renvoyer dos à dos Nicolas Sarkozy et François Hollande pour leur campagne irresponsable.

Il aurait dû appeler à voter blanc.

Ça aurait aussi été la meilleure option tactique pour le Modem.

 

Mais après tout, c’est un hommage.

 

Enfin, il est à rappeler que pour avoir la lucidité de notre leader maximo, il faut se détacher du concept droite-gauche, et accepter la concurrence avec l’UMP ou le PS, concurrence qui se fait en général au détriment… du Modem.

C’est comme ça qu’on arrive à une indépendance d’esprit.

Publicités

10 septembre 2013 - Posted by | Politique, Politique nationale | , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :