Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Malakoff, le budget 2014 et les ratios

Hier m’a été posé la question de la dette par habitant.

 

J’ai répondu à la question, mais avant, j’ai expliqué que ce ratio est un faux ami.

Comme l’explique le blog de l’association des consultants en finance locale, ce qui important, c’est la capacité de remboursement la dette.

Pour faire simple, si deux villes, la première étant Neuilly-sur-Seine, et la seconde Bagneux, ont une dette de 1000€ par habitant, Neuilly sur Seine (ville la plus riche de France par ses habitants) remboursera plus vite sa dette que Bagneux.

 

Si l’étudiant et Bill Gates ont une dette totale disons de 10 000€, il est évident que pour Bill Gates, la question est réglé. Mais pour l’étudiant, là, on est dans du surendettement.

 

Il est évident que l’évaluation de la santé financière d’une ville passe par sa capacité à rembourser la dette, et surtout à la rembourser vite.

Cette indication est mesurée grâce au compte administratif. Pour cela, il faut calculer l’autofinancement brut et calculer la capacité de désendettement.

 

Néanmoins, j’ai regardé quand même plus en détail les ratios et d’autres ne sont pas inintéressant.

Surtout quand on les compare à la strate.

On a :

Intitulé Malakoff Moyenne nationale de la strate en 2013
Dépenses réelles de fonctionnement/habitant 1294€/hab 1253€/hab
Produits des impositions directes/hab 481€/hab 585€/hab
Recettes réelles de fonctionnement/hab 1479€/hab 1491€/hab
Dépenses d’équipement brut/hab 371€/hab 334€/hab
Encours de la dette/hab 1239€/hab 1063€/hab
DGF/hab 197€/hab 284€/hab
Dépenses de personnel/recettes réelles de fonctionnement 65,88% 56,90%

Par exemple, à la lecture des ratios, on voit que Malakoff a du mal à rationalisé ses dépenses de fonctionnement.

Malakoff est au-dessus des moyennes de la strate pour les dépenses réelles de fonctionnement/habitant et pour les dépenses de personnel/recettes réelles de fonctionnement.

On retrouve le paradoxe Paillon.

On voit que Malakoff est aussi une ville qui lève moins de ressources.

On est en dessous des moyennes de la strate en produits des impositions directes /habitant  et en recettes réelles de fonctionnement/habitants.

 

Point étonnant néanmoins, on est en dessous de la strate pour la DGF/habitants.

 

Pour conclure, le résumé est qu’une ville de Malakoff n’est pas un bon élève pour la rationalisation des dépenses de fonctionnement (le coût du service par habitant est plus élevé que la moyenne de la strate) et on lève moins de ressources (toujours par rapport aux moyennes de la strate).

Publicités

28 février 2014 - Posted by | Finances locales, Malakoff, Politique, politique locale | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :