Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Le PLU, la densification de Malakoff, la rénovation du Sud et ce scandaleux Fort de Vanves (suite)

Puisque l’on parle du PLU et de la remise à plat des quartiers Sud de la ville, je pense qu’il y a un point sur lequel insister : c’est ce scandaleux fort de Vanves.

 

Il est à rappeler que le fort de Vanves occupe environ 1/8 de la ville.

Il y a environ 100 familles et 100 personnes qui y travaillent.

Si on suppose qu’une famille, c’est 5 personnes, on peut considérer qu’il y a maximum 600 personnes.

 

La population de Malakoff est d’environ 31 000.

600/31 000 = 0,01935…

Je rappelle (au moins en physique) qu’en dessous de 0,1, on est sujet à un développement limité.

 

Plus sérieusement, le nombre de personnes occupant le Fort de Vanves est négligeable par rapport au nombre total d’habitant sur Malakoff.

 

En résumé, en première approximation, on peut considérer que personne n’occupe le Fort de Vanves.

En poussant le calcul, on peut considérer que la population de la ville se concentre sur les 7 autres huitièmes du territoire de Malakoff.

 

31 000/7 ~ 4430.

Donc, sur chaque huitième de Malakoff, on peut imaginer qu’il y a environ 4430 habitants (excepté au Fort de Vanves).

Donc si on rase le fort de Vanves, que l’on construit des logements, on arriverait aux alentours de 35000 habitants.

 

Je rappelle que la question est fondamentale. Le PLU (et le préfet) nous fixe un objectif de 36 000 en 2030.

Par ailleurs, dans une ville comme Malakoff, ville de première couronne, ville manquant foncièrement de réserves foncières, on ne peut pas se permettre d’avoir un terrain non optimisé, aussi bien socialement qu’économiquement.

 

Ce qui fait qu’au final :

  1. Je suis pour une densification, évidement maîtrisé et intelligente de la ville. D’autant qu’il y a des besoins en logements.
  2. Pour moi, contrairement à certains anciens membres de l’opposition que je ne citerai pas, le débat n’est pas de savoir si on densifie ou pas, mais comment on densifie.
  3. On peut le faire, comme le fait Serge Cormier, adjoint à l’urbanisme, au cas par cas, selon les opportunités (comme l’ancien cinéma Marcel Pagnol), mais on ne peut pas définir une stratégie de densification comme ça, surtout sur le long terme.
  4. On peut aussi exproprier les gens, comme un certain Balkany. Mais là, ça peut devenir moralement contestable. Qui veut quitter la maison que l’on a mis une vie à acheter. Notons qu’à ce rythme, on va finir par prêter à Serge Cormier ce type d’intentions…
  5. Ou alors, et c’est ma position, il faut aller chercher la réserve foncière où elle est.

Et la réserve foncière, elle est au Fort de Vanves. Il faut une bonne fois pour toute raser le Fort de Vanves.

  1. La réserve foncière est là-bas.
  2. On peut y faire venir de nombreux nouveaux habitants.
  3. On pourrait enfin avoir une zone économique qui ferait un vrai cœur de ville dans le Sud de la ville.

Lors d’un débat sur le PLU, débat où la densification est évoqué, débat où l’on doit accepter une forme de densification de la ville, débat où la réhabilitation du Sud de la ville doit être évoqué, on ne peut pas ne pas évoquer ce sujet qui fâche : le Fort de Vanves.

Publicités

5 octobre 2014 - Posted by | Malakoff, PLU, Politique, politique locale | , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :