Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

CA 2013 de Malakoff (10/10) : La dette de Malakoff

dette_ca_2013

Enfin le moment d’aborder le dernier sujet qui fâche : la dette de Malakoff.

Pour mémoire, la municipalité a mis en application une politique d’investissement ambitieuse sur le mandat 2001-2008.

Elle a basé sa politique d’investissement sur l’emprunt (là où j’aurais préféré l’épargne et l’autofinancement brut).

 

Le bon point est qu’il s’agit d’une dette d’investissement.

Le mauvais point, voir le point noir, c’est qu’il faut évidemment rembourser une dette, et dans le cas de Malakoff, ça se rembourse vraiment très lentement, sans se presser.

En gros, durant le dernier mandat, on était sur un remboursement de 15 ans de ce qui a été emprunté sur 5 ans.

 

Pire, de l’aveu même de notre maire, Catherine Margaté, la ville n’est plus en mesure d’investir aujourd’hui.

A partir du CA 2013, on va montrer que le problème d’endettement de la ville s’est empiré.

 

Soit D(t) la dette de la ville à la date t.

Évidemment, D(t) > 0 (ou nul).

On pourrait imaginer un système où D(t) < 0, qui correspondrait à un cas où l’on doit de l’argent à la ville. Nous ne prendrons pas ce type de convention.

 

On introduit la fonction v(t), vitesse d’endettement de la ville.

La fonction v(t) est la dérivée de D(t).

La fonction v permet de connaître la variation de la dette en fonction de la date.

Si v > 0, cela veut dire que la dette augmente. La ville s’endette dans ce cas.

Mais si v < 0, cela veut dire que la dette diminue. Cela veut dire que la ville rembourse de la dette.

 

Le problème pratique est qu’il est impossible, sur l’avenir, d’avoir une méthode simple pour déterminer D et v.

C’est pour cela que l’on a recourt à une hypothèse simplificatrice brutale sinon on ne sait pas faire de calcul.

 

L’hypothèse est la suivante : on suppose que chaque année, la ville rembourse la même somme de dette.

Dans ce cas-là, v est constant, indépendant de t, et D est une fonction affine de t.

La courbe représentative de D est une droite, avec un coefficient directeur négatif.

D(t) = m.t + p

Ou, par intégration, en n’oubliant surtout pas les constantes d’intégration, on a :

D(t) = v.(tt0) +D0.

Dans la première formule, m est le coefficient directeur (négatif, on rembourse de la dette), et p est l’ordonnée à l’origine.

Dans la seconde formule, v est la vitesse d’endettement (négatif, on rembourse de la dette), t0 est la date de référence, D0 est la dette à la date de référence.

 

Par calcul, on arrive à m = v et p = D0v.t0.

On pourrait déterminer m et p, à partir d’un système à 2 équations et 2 inconnus (comme ici).

Mais on va se contenter d’évaluer chaque point par la méthode du pas à pas.

En 2012, on avait une dette de 39 881 858,39€.

En 2013, on a une dette de 39 131 530,04€.

De 2012 à 2013, on a donc remboursé 750 328,25€.

A partir des hypothèses fixées précédemment, on arrive à v = – 750 328,25€/an.

Comme on calcul la dette tous les ans, il suffit d’enlever 750 328,25€d’une année sur l’autre.

Avec Excel, on arrive à :

Année Dette (€)
2012 39 881 858,29
2013 39 131 530,04
2014 38 381 201,79
2015 37 630 873,54
2016 36 880 545,29
2017 36 130 217,04
2018 35 379 888,79
2019 34 629 560,54
2020 33 879 232,29
2021 33 128 904,04
2022 32 378 575,79
2023 31 628 247,54
2024 30 877 919,29
2025 30 127 591,04
2026 29 377 262,79
2027 28 626 934,54
2028 27 876 606,29
2029 27 126 278,04
2030 26 375 949,79
2031 25 625 621,54
2032 24 875 293,29
2033 24 124 965,04
2034 23 374 636,79
2035 22 624 308,54
2036 21 873 980,29
2037 21 123 652,04
2038 20 373 323,79
2039 19 622 995,54
2040 18 872 667,29
2041 18 122 339,04
2042 17 372 010,79
2043 16 621 682,54
2044 15 871 354,29
2045 15 121 026,04
2046 14 370 697,79
2047 13 620 369,54
2048 12 870 041,29
2049 12 119 713,04
2050 11 369 384,79
2051 10 619 056,54
2052 9 868 728,29
2053 9 118 400,04
2054 8 368 071,79
2055 7 617 743,54
2056 6 867 415,29
2057 6 117 087,04
2058 5 366 758,79
2059 4 616 430,54
2060 3 866 102,29
2061 3 115 774,04
2062 2 365 445,79
2063 1 615 117,54
2064 864 789,29
2065 114 461,04
2066 -635 867,21

 

Évidemment, avec nos convention, la dette est positif ou nul.

Cela veut dire que si on continue comme ça, la dette de Malakoff sera remboursée en 2066.

 

Je rappelle que la dernière fois, on était sur une dette remboursée en 2026.

 

Bref, on vient de se prendre 40 ans dans les dents.

 

Il faut vraiment que la municipalité se reprenne et prenne beaucoup plus au sérieux le problème de remboursement de la dette….

Publicités

10 octobre 2014 - Posted by | Finances locales, Malakoff, Politique, politique locale | , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :