Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Les élus locaux encore critiqués pour mauvaise gestion

canard_commune 001

Après le député Dosière (apparenté PS), après la cour des comptes, la gestion des élus locaux est encore passé au crible.

 

Elle de nouveau pointé par la cour des comptes (encore elle) et Bercy, qui fait incroyable, sont pour une fois d’accord.

Et tout ça est brillamment résumé par le canard enchaîné de cette semaine.

 

Pour la cour des comptes, on commence par ce constat sévère : Le déficit des administrations publiques locales a doublé de 2012 à 2013 pour atteindre 0,4% du PIB.

Et elle ajoute cruellement (comme le dit le canard) :

« La baisse modeste des concours de l’Etat en 2013 n’a pas freiné l’évolution des dépenses, du déficit et de la dette du secteur public ».

A partir de là, la municipalité de Malakoff crierai sur ce salaud d’Etat, mais le canard rappelle que les efforts locaux sont inexistants.

Le canard Enchainé précise :

« Un point est méchamment souligné par les magistrats de la Cour : en 2012, la masse salariale des fonctionnaire a augmenté de 3,5%, et de 3,1% l’an dernier. En dépit de la création des intercommunalités, supposées réduire les dépenses grâce à leurs mises en commun, les effectifs communaux ont grimpé de 12,8% depuis 2000, et ceux de l’intercommunalité de 145,6%. Pour une rationalisation, c’est réussi. »

Et de conclure :

« Les perspectives d’une plus grande maîtrise des dépenses locales, attendue de la baisse des dotations de l’Etat sont incertaines. »

Comme le dit le Canard, c’est transmis à Bruxelles.

Côté Bercy, on ajoute :

« En dix ans, la fonction publique territoriale a gagné 320 000 emplois alors que le nombre de fonctionnaires a baissé de 5%. Et ce hors tout transfert de compétence. »

Et histoire d’enfoncer le clou, Bercy ajoute :

« Les dépenses de fonctionnement ont augmenté en moyenne deux fois plus vite que les dépenses d’investissement. »

Le canard conclut :

« Comme Bercy n’ignore rien de la fiscalité en général et en particulier, un rapport précise que, en 2014, les impôts locaux augmenteront en moyenne de 3,3%, et de 3,2% en 2015. Des hausses qui, faut-il le souligner, interviendront alors que l’inflation est de 0%. »

 

Evidemment, la commune de Malakoff est dans la moyenne, voir des fois pire si on compte Sud de Seine (Malakoff, Clamart, Bagneux, Fontenay-aux-Roses), en ce qui concerne ce triste constat.

 

Alors que Malakoff a tout transféré à Sud de Seine, nous avons des dépenses de personnel qui augmentent.

Si on regarde les ratios pour Sud de Seine (Budget 2014 et CA 2013), le produit des impositions (par habitant) est moins élevé, mais les dépenses de personnels (par habitant) sont plus élevés, et les dotations (par habitant) aussi.

Publicités

15 octobre 2014 - Posted by | Finances locales, Malakoff, Politique, politique locale, Politique nationale | , , , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :