Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Suite du débat sur le devenir de Sud de Seine

Lors du conseil municipal du 19/11/2014, le point le plus important était sans doute un point d’information sur le devenir de Sud de Seine.

 

Pour mémoire, Malakoff appartient à l’agglomération de Sud de Seine qui regroupe Malakoff, Clamart, Fontenay-aux-Roses et Bagneux.

Cette agglomération a été créée entre maire de gauche, laissant entre autre une incohérence territoriale, Châtillon et Montrouge, les deux villes étant à droite.

 

Ce point a été abordé au dernier conseil municipal (voir ici le résumé et ici pour l’étude de la géopolitique).

 

Là où l’on était la dernière fois, on avait deux options :

  • Le Sud des Hauts de Seine regroupant Sud de Seine, Châtillon et Montrouge et le Haut de Bièvre (Châtenay-Malabry, Antony, Bourg la Reine, Le Plessis Robinson, Sceaux, Verrière le Buisson et Wissous)
  • La même chose avec en plus le Val de Bièvre (Arcueil, Cachan, Fresnes, Gentilly, L’Hay les Roses, Le Kremlin Bicêtre et Villejuif).

Logique de chapelle (voir la géopolitique), sur Sud de Seine, les maires de gauche (Malakoff et Bagneux) sont pour l’option 2, les maires de droite sont pour l’option 1.

 

A noter qu’en ce qui me concerne, je suis pour un rapprochement avec Vanves et Issy-les-Moulineaux.

Avec la station du Grand Paris Express, le territoire à développer est à Malakoff et Vanves (le Clos Montholon), à Clamart (Gare de Clamart et éco-quartier) et Issy-les-Moulineaux (le Fort numérique).

C’est une réflexion globale à avoir avec, à la clé, un contrat de développement territoriale.

 

Autre nouvelle, une troisième option est à l’étude.

Elle irait d’Issy-les-Moulineaux (on ne sait pas si c’est inclus ou exclu) à Ivry-sur-Seine.

L’avantage de cette super zone regroupant le Sud de Paris, c’est qu’il y a deux pôles économiques, le marché de Rungis, et peut-être l’aéroport d’Orly.

Sachant que pour moi la logique territoriale doit prévaloir, cette dernière option me paraît plus pertinente.

 

Dans l’absolue, la probabilité est plutôt vers l’option 1.

Effectivement, point important, les territoires du Val de Bièvre veulent aller vers l’est, et ne veulent pas entendre parler de villes de droite.

 

Enfin, au final, ça se décidera vers Avril. Il faut laisser passer les départementales.

Publicités

30 novembre 2014 - Posted by | Malakoff, Politique, politique locale, Sud de Seine | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :