Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Syriza ou la victoire des cancres démagos

Je ne me suis pas exprimé sur Syriza, n’étant pas forcement agréé politique international, mais je vais quand même le faire maintenant.

D’autant que Syriza donne des ailes aux populistes chez nous, à commencer par la municipalité communiste de Malakoff.

Effectivement, la municipalité de Malakoff doit se sentir renforcé dans sa lutte contre ce qu’elle appelle l’austérité (le mot péjoratif pour remplacer rigueur).

 

Pour mémoire, elle fait signer une pétition malhonnête, démagogique et irresponsable pour demander l’annulation de la baisse des dotations.

Cette pétition est malhonnête car elle cache certains travers de la gestion municipale comme l’état de la dette, l’explosion des dépenses de personnels ou la future hausse de la taxe sur le foncier bâti.

Elle est démagogique car l’Etat étant surendetté (point souligné par François Bayrou dès 2007), celui-ci sera obligé de réduire son train de vie.

Enfin, c’est irresponsable car pousser l’Etat à s’endetter, c’est pousser l’Etat à la faillite, avec les conséquences sociales désastreuses (comme en Grèce, par exemple).

 

Le problème, c’est que l’on est en train de féliciter des cancres démagos.

On est en plein dans la fable de la cigale et la fourmi, en train de féliciter la cigale, se baladant avec sa batte de baseball.

Je tiens à rappeler que c’est la fourmi qui crée des richesses.

 

Je comprends le vote des grecs. Je comprends aussi leurs problèmes de corruption qu’ont les grecs avec leurs dirigeants.

Je comprends leurs frustrations, leurs ras-le-bol, leurs désespoirs…

 

Mais je pense qu’il faut rétablir certaines vérités.

 

Je considère qu’Alexis Tsipras est légitime. Il a gagné, je n’ai rien à dire sur le résultat, c’est le principe d’une démocratie.

Il représente, à partir de maintenant, le peuple grec.

 

Mais comme j’ai coutume de le dire, on ne choisit pas ses voisins, mais on choisit les relations que l’on a avec ses voisins.

D’ailleurs, Hans-Peter Friedrich, vice-président du groupe conservateur (CDU) de Mme Merkel au Bundestag, est plus explicite :

« Les Grecs ont le droit d’élire qui ils veulent. Nous avons le droit d’arrêter de financer leurs dettes »

 

Car il faut rappeler les deux principes de base :

  1. Une dette, ça se rembourse
  2. Si on n’est plus en mesure de rembourser sa dette, c’est le créancier qui devient seul maître à bord.

Car le problème de fond est là !

La Grèce a laissé filer ses déficits, pire, des déficits de fonctionnement.

Cela veut dire qu’elle n’a créé aucune infrastructure à partir de sa dette.

Cela veut dire que les enfants grecs paieront pour une dette dont ils ne profiteront jamais.

 

Par ailleurs, les grecs ont menti sur l’Etat de leurs finances publiques.

Par ailleurs, la corruption est record, et la fraude est un sport national.

 

Alexis Tsipras rappelle que l’Allemagne n’a pas payé une dette je ne sais plus quand.

Soit…

Mais je tiens à rappeler que lors du dernier mandat de Gerhard Schröder, les allemands ont modernisé leur économie. D’ailleurs, Gerhard Schröder l’a payé électoralement.

 

Les allemands se sont serré la ceinture. Et maintenant qu’ils résistent mieux à la crise, les cigales, qui ont chanté tout l’été, et qui sont fort dépourvu, leur demande de passer à la caisse et de les financer.

Je comprends que les allemands ne veulent pas financer des branquignols.

 

Ça ne me gêne pas d’annuler la dette de la Grèce, mais si c’est pour qu’elle recommence…

Au final, voici le genre de discours que j’aimerais que l’on tienne face à l’arrivée de Syriza au pouvoir.

D’autant que ce discours est valable en France, pays qui également joue un jeu dangereux avec ses déficits.

Problème, la France, c’est le pays où je vis, accessoirement…

 

En plus :

Publicités

29 janvier 2015 - Posted by | International, Politique | , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :