Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Les vœux politiciens du conseil municipal

Hier, on a débattu au conseil municipal. Mais on a surtout débattu sur des vœux.

 

Exit le débat de fond sur l’EPF 92 (j’y reviendrai), on a débattu surtout sur des vœux.

 

Le problème, c’est que les vœux étaient politiciens.

Trois étaient présentés.

Je vais parler de deux vœux.

 

Le premier est contre les expulsions locatives.

Je comprends l’intérêt de ce vœu. Mon propriétaire a côtoyé des gens qui étaient dans des associations s’occupant de gens en très grande précarité, et il m’expliquait que c’était un autre univers.

Le salaire, il est aussitôt touché, aussitôt dépensé.

Mais il expliquait que ces gens développaient aussi des compétences et des talents autres.

D’ailleurs, c’est pour ça que contrairement à beaucoup de personnes, mon propriétaire (comme c’était d’ailleurs aussi le cas de mon parrain) ne juge pas sur des aprioris.

Un jour, j’expliquais à mon (futur) propriétaire que ce que j’aimais chez lui, c’est qu’il ne jugeait pas sur des préjugés.

Il m’avait aussitôt raconté cette histoire.

 

Je suis d’accord sur le principe, une fois que l’on n’arrive plus à payer le loyer (d’ailleurs, selon mon propriétaire, les gens en grande pauvreté ne payait pas le loyer), c’est la spirale infernale.

C’est par la suite la perte de l’emploi, donc de fait l’exclusion de la société.

Oui, c’est des drames sociaux énormes.

 

Mais le problème, c’est que sur le ton, le vœu n’était pas fait pour être consensuel.

C’était surtout une attaque en règle contre la droite et la politique du gouvernement.

Je suis d’accord que c’est la faiblesse de l’économie qui fait que l’on n’arrive pas à intégrer tout le monde, par un emploi, dans la société.

Mais même si je pense que le capitalisme ne peut pas fonctionner, le socialisme ne fonctionne pas aussi.

La base d’une économie qui fonctionne est pour moi basé sur le capitalisme avec un état qui fixe les règles du jeu, qui permet que tout le monde soit traité à égalité et ait la même chance (par l’éducation, par la police, la justice…)

 

Il est d’ailleurs intéressant à noter que Schumpeter, dans « Capitalisme, socialisme et démocratie » démontre que pour perdurer, une économie socialiste utilise les mécanismes du capitalisme (salaire, fiche de paye…).

Au final, c’est comme ça qu’il arrive à la conclusion que le système socialiste est bloqué, socialement parlant.

 

Au final, il faut en finir avec l’état d’esprit patrons = voyous comme il faut aussi en finir avec l’état d’esprit chômeurs =feignants.

Il y a certes des escrocs parmi les patrons, mais il y aussi des patrons qui ont tout crée sur leur fortune, et qui essayent juste de gérer leur boite au mieux.

 

Et même si il y a des feignants chez les chômeurs, il y a aussi beaucoup de gens qui cherchent activement mais qui ne trouvent pas car leurs diplômes et leurs compétences sont inadaptées au marché du travail.

 

Au final, la situation économique est plus complexe et ne peut pas se limiter à dire que la droite, c’est les méchants et les patrons les voyous.

Les communistes peuvent-ils savoir ce que représentent, par exemple, les charges patronales pour une TPE/PME ?

Savent-t-ils qu’à cause des chargent patronales, un employé coute le double du salaire net à son employeur ?

Pour une TPE/PME, terreau de futures créations d’emplois, surtout pour les personnes qui sont éloignés du dit emploi, c’est un véritable problème.

 

On sanctionne de fait une entreprise qui embauche, et qui de fait joue un rôle sociétal d’intégration.

 

Au final, ce vœu, parce qu’il n’est pas consensuel, me met mal à l’aise.

D’un côté je conçois le désastre social des expulsions locatives, je suis même d’accord avec le constat.

Mais d’un autre côté, faire de ce sujet un sujet polémique pour taper sur la droite et la politique gouvernemental alors que l’aspect économique de la question est plus compliqué, je ne suis pas d’accord.

 

Au final, j’aurais sans doute voté blanc à cette délibération si j’avais été au conseil municipal.

 

Troisième vœu : sur la pollution atmosphérique.

Il s’agit d’un vœu présenté par Malakoff plurielle.

Malakoff Plurielle (dont je dis souvent du mal à juste titre) a essayé d’être constructif.

Sur ce vœu, ils n’ont pas démérité et je pense qu’il faut (pour une fois) les en féliciter.

Le but était que les villes voisines s’inspirent de mesures prises par la ville de Paris pour lutter contre la pollution.

L’esprit du vœu était que Malakoff devienne une ville moteur sur ce sujet, par ce vœu.

 

Le problème, c’est que la municipalité avait ajouté, en fin de texte, un paragraphe pour critiquer la loi Macron.

Du coup, au lieu d’adopter un vœu consensuel, on a débattu de la loi Macron.

Et les socialistes en ont profité pour rajouter une couche.

 

Et ça a débattu, et ça a débattu….

Au final, on a enlevé les paragraphes en question et on a adopté le vœu, faisant du coup trainer en longueur le conseil municipal.

 

Ça me rappelle la fois où Thierry Guilmart débattait sur un vœu sur la question du Tibet, et conditionnait le vote de ce vœu par l’adjectif communiste qu’il fallait ajouter sur le gouvernement chinois (voir ici et ici pour quelques détails).

Posture politicienne, quand tu nous tiens.

Publicités

9 avril 2015 - Posted by | Conseil Municipal, Malakoff, Politique, politique locale | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :