Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Si François Bayrou avait été président

OK, François Bayrou veut être président de la république. Il y pense chaque matin en se rasant.

Pour l’instant, il est maire de Pau.

Et en tant que maire de Pau, il a eu une Marianne d’or, palmarès 2015.

Les Mariannes d’or récompensent les maires soucieux de l’argent public.

 

Sur le site, on peut lire :

Ce concours est un bon filon, une mine d’or, une valeur refuge. Il fait un pont d’or aux élus de la République de proximité, qui dans l’exercice de leur mandat demeurent respectueux de l’argent public, aiment les gens, aiment la République et ses valeurs.

La Marianne d’Or est la véritable vitrine de l’innovation publique ; par sa diversité, son pluralisme et son expertise, elle est incontournable, sans équivalent, très convoitée.

Fallait-il dès cette année célébrer les nouveaux maires élus en 2014 ?

Bien évidemment et ce palmarès 2015 est dans ce sens révélateur ! Avec la parité, le non-cumul des mandats et le renoncement de certains, l’horizon politique local a bénéficié d’une dépression anticyclonique salutaire. Elle a ouvert la voie à une nouvelle gouvernance.

Les investitures politiques, les arrangements de partis, n’ont jamais été des brevets de compétences, ni des permis de bonne conduite. Aux derniers scrutins, les électeurs ont clairement indiqué un désir de changement et d’efficacité.

 

Et pour le nominé François Bayrou, on peut lire :

Une nouvelle gouvernance.
Le nouveau maire de Pau place son mandat sous le thème de la nouvelle gouvernance. « Faire mieux avec moins ».
Efficacité et souci d’économie : avant 5 directeurs généraux dirigeaient 60 services; aujourd’hui les DGA ne sont plus que 2, et le nombre des services a été réduit à 22. Le maire anime un forum direct hebdomadaire ouvert à tous les habitants. L’urbanisme : les bâtiments publics désaffectés sont réhabilités et vont accueillir de nouveaux lieux culturels ou universitaires; Les autres seront mis en vente.
La culture : plusieurs événements d’audience nationale sont créés, comme « les idées mènent le monde » dont le coût sera inférieur de 40 % au salon du livre précédent.
Le grand défi de cette nouvelle gouvernance : la vitesse d’exécution, division par deux des temps de procédures.
C’est le choix politique, les taux d’impôts baissent !

 

Alors, certes, tout ceux qui sont président de la république sont ceux qui y pensent chaque matin en se rasant, mais tant qu’à élire un président de la république, même si il a des travers, j’aimerais qu’il dépense l’argent publique de façon optimale, avec discernement.

Publicités

11 juin 2015 - Posted by | actualité, Politique, Politique nationale | ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :