Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Les partis centristes ne font pas le job

Suites à certaines critiques sur les centristes, j’ai décidé de donner mon point de vue.

 

De quoi s’agit-il ?

Du ralliement du Modem aux républicains dans la région Provence-Rhône Alpe-Auvergne pour les élections régionales.

Elle fait suite à celle de l’UDI.

Or, la tête de liste est Laurent Wauquiez.

Or, il était critiqué pour ses positions très droitière, par le Modem et l’UDI.

Du coup, certains centristes critiquent

Cyrille Isaac-Sybille, élu Modem, parle d’un « Modem à vendre à la découpe ».

Eric Laffond, ancien Modem, candidat centriste à Lyon, déclare :

« Finalement, l’assujettissement de la liste Modem à une droite conservatrice, traditionnelle et sans idée, est plus significatif par sa forme ; qui éclaire la capitulation intellectuelle du centre. »

Et de parler du « discrédit de la parole publique ».

 

Mais mieux, le PS s’y met.

Il dénonce une alliance contre nature et appelle les centristes (« les vrais démocrates ») à venir le rejoindre.

Bref, je ne peux pas rester insensible.

 

Je pourrais expliquer, à juste titre, que c’est facile pour le PS d’être contre une alliance avec le centre quand il va gagner et d’être pour quand il sait qu’il va perdre. Je rappelle d’ailleurs que c’est le PS lui-même qui a fait la peau de François Bayrou lors des législatives 2012, alors que celui-ci avait voté à titre personnel François Hollande.

C’est d’ailleurs ce que dit le responsable Modem, Patrick Mignola.

 

Mais en ce qui me concerne, il s’agit d’un problème plus large, lié au centre en général.

 

En ce qui me concerne, le problème, c’est les partis centristes, le Modem et l’UDI.

C’est simple, ils ne font tout simplement pas le job.

Ma consolation, bien maigre, c’est que ce travers est aussi bien à l’UDI qu’au Modem.

 

Or, c’est quoi le job ?

Il tient en deux points.

 

Le premier c’est de porter un projet.

Ce projet, il est basé sur une analyse et un diagnostic.

Or, on n’entend pas beaucoup le Modem ou l’UDI sur les grands dossiers.

Je pense d’ailleurs que cet aspect est pire chez l’UDI.

En particulier, le portrait dressé par le blog du centrisme de la présidence de Jean Christophe Lagarde n’est vraiment pas flatteur pour celui-ci.

 

Enfin, un parti a pour objectif de présenter des candidats.

Effectivement, une élection, c’est à deux tours.

Au premier tour, on s’exprime pour son idéal. On vote pour la liste dont les convictions sont les plus proches. On mesure les rapports de force.

 

C’est au second tour que l’on désigne l’exécutif.

Les résultats du premier tour permettent de savoir la place de chacun.

Un centre à 5% ne doit pas autant peser qu’un centre à 15-20%.

 

Par ailleurs, la concurrence est une bonne chose, elle force les partis politiques à travailler sérieusement.

On dans la démocratie selon Schumpeter.

 

Evidemment, cela demande un travail très en amont, basé sur le long terme et sur la durée.

Je l’avais déjà écrit pour les municipales de Malakoff, et répété maintes fois.

Au lieu de ça, on a un centre qui parle d’abord de place.

Le centre met franchement la charrue avant les bœufs.

 

A chaque réunion Modem, on parle de place et le projet, on verra…

Certes, avoir des élus, c’est important, mais ça ne doit pas se faire au détriment du projet, des valeurs et de ce que l’on défend.

 

Je pense que l’on devient, aux yeux de nos électeurs, une machine à faire carrière sans conviction.

Ce n’est vraiment pas le moment en période de détestation des politiques et de montée du Front National, le tout avec un retour de Nicolas Sarkozy.

Et je crains que si un jour on y aille seul, on se prenne la fessé qui pique et qui fait très mal.

 

Il va de soi qu’en tant que sympathisant centriste et électeur centriste, je suis vraiment malheureux.

Publicités

28 juillet 2015 - Posted by | Politique, Politique nationale | , , , ,

2 commentaires »

  1. Je partage le même constat…
    Amicalement

    Commentaire par Les boules au Centre | 28 juillet 2015 | Réponse

  2. Trop d’anciens de l’UMP préoccupés par leur survie personnelle, à l’UDI, sans doute.

    Commentaire par Le Parisien Libéral | 30 juillet 2015 | Réponse


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :