Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Le groupe Malakoff Pluriel Implose

Je l’ai appris cet après, d’abord officieusement, mais comme c’est officiel, ça aurait été dommage que je ne commente pas la nouvelle.

Le groupe Malakoff Plurielle implose.

 

Dire que je l’avais prévu serait prétentieux.  Mais au fond de moi-même, c’est comme si je l’avais toujours su.

 

On a donc d’un côté le groupe Malakoff Plurielle avec Emmanuelle Jannès et de l’autre Fabien Chébaut et Frédérique Perrotte.

Pour ma part, vu de très loin, évidemment,  et sachant comment Malakoff Plurielle s’est créé, je pense que le problème est Emmanuelle Jannès.

 

Il est bien connu que je n’ai pas de sympathie pour Malakoff plurielle (le canal historique).

Au fond, Malakoff Plurielle est le fossoyeur de l’opposition municipale sur Malakoff.

 

Le premier reproche que je fais à Malakoff Plurielle est de s’être construit contre le centre.

Evidemment que je maintiens !

J’ai toujours pensé que Malakoff Plurielle était une escroquerie.

J’ai en mémoire la réunion centriste autour de Jean Emmanuel Paillon (réunion à laquelle participait Emmanuelle Jannès et moi-même) qui pour moi est le véritable acte de création de Malakoff Plurielle.

Sans rentrer dans les détails, sur des arguments venant d’une autre planète, la possibilité d’une liste centriste a été écartée.

Les arguments étant tellement hallucinant, j’avais écrit ma réflexion sur l’opposition (article 1, 2, 3 et 4).

Le pire, c’est que ça a continué à la dernière réunion centriste à laquelle j’ai participé. J’avais du coup écrit sur le PS (Article 1, 2 et 3).

J’en veux particulièrement à Emmanuelle Jannès car grâce au travail sérieux de Jean Emmanuel Paillon, le centre avait possibilité de consolider sa position sur Malakoff.

Au lieu de ça, on a gâché le dur travail de Jean Emmanuel Paillon. 6 ans de dur travail gâché en … 2 heures.

Et surtout, je pense que le centre n’aura pas de seconde chance.

 

On me dit que c’est la dynamique qui compte.

Je ne suis pas tout à fait d’accord.

Je pense que la dynamique se construit sur la durée.

Le problème, c’est que l’opposition sur Malakoff met la charrue avant les bœufs.

 

Quand on construit un monument, comme une pyramide, il faut d’abord les fondations.

L’opposition construit le sommet alors que les fondations sont inexistantes.

 

Pour ma part, je pense qu’il faut construire les fondations.

 

Par ailleurs, je pense que Malakoff Plurielle a une pratique de la démocratie très contestable (Voir ici et ici par exemple).

 

Mais il est aussi temps de dire ce que je reproche à l’opposition sur Malakoff !

 

Je reproche principalement deux choses.

La première est de ne pas avoir une réflexion poussée sur la ville de Malakoff.

Ce reproche est surtout pour l’ancien élu UMP Thierry Guilmart.

 

Mais je reproche aussi à l’opposition de ne pas avoir une vision politicienne.

Certes, la politique politicienne ne doit pas être un but en soi, mais il est primordial de savoir où l’on met les pieds.

Il faut savoir naviguer en eaux trouble pour pouvoir construire sur la durée.

Ce reproche est surtout pour l’ancien élu centriste Jean Emmanuel Paillon.

 

En ce qui concerne, je pense qu’Emmanuelle Jannès a les deux travers.

Elle n’a pas une réflexion globale sur la ville et elle n’a pas une culture politicienne.

 

En fait, Emmanuelle Jannès a les travers de Thierry Guilmart et de Jean Emmanuel Paillon.

Ça fait beaucoup…

31 mai 2016 - Posted by | Politique, politique locale | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :