Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Le premier tour de l’élection présidentielle 2017 (5/8) : Le PS doit être sanctionné

Bon, parlons des aspect politiques maintenant.

Le premier est que je pense que le PS doit être sanctionné.

Pourquoi ?

Parce que c’est lui qui est au pouvoir et que son bilan n’est pas brillant, économiquement parlant.

 

Certes, on peut reconnaitre que la loi Macron et la loi Travail ont, je le pense, permis de faire prendre conscience aux français qu’il faut faire des réformes et rendre le système un peu plus flexible et souple.

Les français, je le pense, sont prêts aux réformes, du moment que ce ne soit pas sauvage. Point de désaccord majeur que j’ai avec François Fillon.

Mais la loi Macron est pour moi jusqu’un gadget, et la loi Travail, il manque un volet et une réflexion essentielle sur l’accompagnement des gens.

 

Franchement, le bilan économique du PS n’est pas glorieux. Et François Hollande, soucieux de ménager la Chèvre et le Choux ne s’est pas imposé en président réformateur.

C’est d’ailleurs là son plus grand échec.

 

Par ailleurs, je pense aussi qu’il faut sanctionner le PS pour ses réformes territoriales.

Effectivement, on va vers une complexification du millefeuille, une technocratie accrue, et la démocratie est de moins en moins présente après le passage Hollande.

Pire, les réformes territoriales se sont fait du Haut vers le Bas, en dépit du bon sens et contre les citoyens.

 

Premier exemple : le mode de scrutin aux départementales.

Rappelons que l’ancien (un système par canton ou sur chaque canton, on élisait son conseiller départemental) était mauvais. Il demandait une implantation locale forte.

Et il forçait la bipolarité du système français (une des grandes plaies du pays) mais au moins, on pouvait dépenser un peu (enfin, bon, c’est relatif) pour faire acte de présence et éventuellement être remboursé après une bonne campagne, si on atteignait les 5%. De plus, on s’identifiait pour les prochaines municipales.

Mais là, on a un système pire, puisqu’ils ont regroupé les cantons par deux pour présenter un binôme, un homme et une femme.

Du coup, l’élection devient plus chère et plus aléatoire. Ça tue encore plus vite l’offre électorale, à l’exception des républicains et du PS.

 

Par exemple, pour mon canton, qui regroupe Malakoff/Montrouge, c’est le PS qui a gagné alors que le PCF était en tête à Malakoff et les républicains en tête à Montrouge.

Elle est où la logique territoriale, il est où le respect du choix des différentes populations à Montrouge et à Malakoff ?

D’autant que sociologiquement, économiquement et politiquement, Malakoff et Montrouge, ça n’a rien à voir !

 

Autre exemple, la réforme des régions. On a fusionné par la force les régions sans aucune cohérence. Vive la région APOIL (comme le disait François Bayrou pour la région Aquitaine Poitou Charente).

 

Mais le pire, c’est le Grand Paris. On a hérité d’une réforme technocratique et antidémocratique. Jamais les habitants de la petite couronne s’exprimerons directement sur la politique du Grand Paris. C’est pourtant les premiers concernés !

 

Par ailleurs, on n’a même pas simplifié le millefeuille administratif.

On a toujours les départements, qui font doublons avec les régions et on a toujours les intercommunalités qui font doublons avec les communes. Deux trucs qui pour moi sont des non-sens et qu’il faut supprimer. De plus, les intercommunalités ont fait exploser les budgets de fonctionnement.

 

Pire, parlons encore un peu de l’intercommunalité.

On les a regroupés par la force, encore en allant du Haut vers le Bas, et en dépit du bon sens.

Mais c’est encore plus anti-démocratique qu’avant. N’arrêtons pas le progrès !

Je n’aime pas Nicolas Sarkozy, c’est bien connu, mais je lui reconnais le mérite d’une bonne réforme.

Lors des municipales, on élisait, à la proportionnelle, les élus siégeant au conseil communautaire.

Mais maintenant, c’est le conseil municipal qui désigne, généralement selon des accords d’appareils entre ville.

Conclusion : l’opposition de Malakoff n’est pas représentée à Vallée Sud Grand Paris, alors qu’elle l’était à Sud de Seine, même lorsque le conseil municipal désignait ses membres pour Sud de Seine.

Pour moi, c’est une régression démocratique.

Il est clair qu’avec des politiques de plus en plus haïs par la population, cette régression démocratique ne va pas dans le bon sens.

 

Par ailleurs, je tiens à sanctionner le PS sur un autre point :

Celui-ci n’a jamais compris que le mur de Berlin s’est effondré et que l’on est au 21ème siècle.

Là où les partis socialistes, comme en Allemagne avec Gerhard Schröder ou au Royaume Uni avec Tony Blair, ont accepté le capitalisme et le libre-échange, tout en donnant aux gens les moyens de s’en sortir, par la formation, par exemple, le PS français est resté au mythe de la lutte des classes et des patrons voyous.

Ils n’ont pas changé leurs logiciels.

C’est pour ça que je pense, d’ailleurs, que Benoit Hamon sera désigné candidat à l’issue de la primaire.

 

Pour toutes ces raisons, je pense qu’il faut sanctionner le PS et il est hors de question de voter pour le PS au premier tour de la présidentielle 2017.

Publicités

23 janvier 2017 - Posted by | Election présidentielle 2017, Elections présidentielles 2017, Politique, Politique nationale, Présidentielles 2017 | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :