Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Parlons de la Taxe d’Habitation (2/5) : La Taxe d’Habitation est contre le droit au logement

Il y a une idée qui fait son chemin : c’est le droit au logement.

C’est d’ailleurs indirectement dans la déclaration des droits de l’Homme et du Citoyen (Article 25) :

  1. Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d’invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté.
  2. La maternité et l’enfance ont droit à une aide et à une assistance spéciale. Tous les enfants, qu’ils soient nés dans le mariage ou hors mariage, jouissent de la même protection sociale.

 

Après, c’est certes un principe général, très difficile à mettre en œuvre.

C’est comme le droit au travail.

Le travail est un droit, mais permettre à chacun d’avoir un travail, c’est une autre histoire…

 

Le droit au logement, c’est un peu pareil.

C’est un principe, difficile à faire appliquer dans les faits.

Mais, comme le droit au travail, on doit tout faire pour essayer qu’il devienne réalité.

 

 

Or, la TH (Taxe d’Habitation) joue contre ce principe.

Certes, il est vrai que c’est surtout le prix de l’immobilier dans le parc privé qui pose problème.

 

Mais philosophiquement, la TH est contre ce principe de Droit au logement.

 

Pour rappel, on paye une TH si on loge dans un appartement ou une maison.

En fait, on paye une TH simplement parce que l’on habite.

De fait, si je ne veux pas payer une TH, il suffit de ne pas habiter, et sans doute d’aller dormir dans sa poubelle ou son carton en bas dans la rue, et en pleine hiver.

 

En fait, comme c’est souvent le cas avec un impôt physiocrate, on est puni par la TH car on ne fait simplement que d’habiter, alors que c’est pourtant un droit.

 

J’aurais aussi pu débattre sur le fait que si j’étais propriétaire, j’aurais été puni par une autre taxe, la taxe foncière (un autre impôt physiocrate), mais là, c’est une autre histoire.

Publicités

28 février 2017 - Posted by | Finances locales, Politique, politique locale, Politique nationale, Présidentielles 2017 | , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :