Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

L’élection législative 2017 (1/5) : A cause du mode de scrutin et du calendrier, l’élection est faussée

Ce n’est pas vraiment la première fois que je l’écris et que je critique le système de l’élection législative (comme ici et ici).

 

Reprenons…

En France, on marche selon ce que l’on appelle le bicamérisme.

 

La meilleure analyse du bicamérisme a été faite par Alexis de Tocqueville dans De la Démocratie en Amérique.

 

Dans son œuvre, Tocqueville explique qu’il y a deux assemblées dans les Etats-Unis d’Amérique : La Chambre des Représentants et Le Sénat.

 

Le Sénat américain représente les territoires. Chaque territoire est à égalité en envoyant deux sénateurs.

La chambre des représentants représente le peuple américain. Chaque Etat envoie un nombre de représentants proportionnelle à sa population.

 

Si on transfère ça à la France, le Sénat représente les territoires, alors que l’Assemblée Nationale représente la population.

 

Je n’ai rien à dire sur le Sénat, mais j’ai énormément de chose à dire sur l’Assemblée nationale.

 

Déjà, l’Assemblée nationale ne représente pas la population.

Ou plus exactement, l’assemblée nationale ne représente pas la population française dans sa diversité idéologique.

Les exemples sont nombreux, mais les plus marquants sont :

  • Le PCF a fait aux alentours de 1-2% en 2002 et 2007 : ils ont eu un groupe (20 députés).
  • Les centristes (indépendants) ont eu aux alentours de 18% en 2007, ils ont eu 2 députés.
  • Le FN (que je continuerai évidement à combattre) fait des scores autours de 20% pour n’avoir que maximum 2 députés.

Notons que le système électoral n’empêche pas le FN de faire un score à chaque élection. Au contraire.

 

Par ailleurs, comme l’élection est par circonscription, l’aspect local joue énormément.

Ça ne devrait pas être le cas.

On élit une assemblée qui doit débattre de la politique nationale.

Or, les législatives servent à être un tour de chauffe pour les prochaines municipales.

 

La dernière fois, j’avais d’ailleurs voté sur des enjeux locaux.

 

D’ailleurs, si les communistes ont maintenu un groupe à l’assemblée nationale malgré le déclin du PCF, c’est grâce à des bastions, notamment ceux de Bagneux et Malakoff.

 

Enfin, la présidentielle influence les législatives, et les électeurs sont enclins à donner une majorité au président au détriment du reste.

C’est comme ça que Bayrou, après un score de 18%, s’est retrouvé à 2 député en 2007.

Enfin, bon, ça m’arrange, pour une fois, j’ai voté au premier tour pour le candidat qui a gagné la présidentielle.

Publicités

21 mai 2017 - Posted by | Législatives 2017, politique locale, Politique nationale | , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :