Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Retour sur la réunion du 25/02/2017 sur le Rond-Point Henri Barbusse

C’est par le site de la Vigie que j’ai pris connaissance du compte rendu de la réunion citoyenne du 25/02/2017 sur le Rond-Point Henri Barbusse.

 

Le compte rendu me semble globalement correct, néanmoins, j’aimerais apporter quelques précisions sur l’atelier « Commerces, services et équipement », atelier auquel j’ai participé.

 

Je me félicite que l’un de mes propos ait été consigné, à savoir « Un participant a fait remarquer que le projet devrait prévoir un « cœur économique » pour faire vivre le commerce car ce sont les gens qui travaillent dans le quartier qui font vivre le commerce et les activités. »

 

Néanmoins, je regrette que ma seconde intervention importante n’ait pas été rapportée dans le compte rendu. D’autant qu’elle a été rapportée durant la restitution.

 

Effectivement, j’avais expliqué que faire un équipement culturel, ça induit des dépenses de fonctionnement.

 

Certes, on peut trouver pire que Malakoff en gestion municipale, mais la situation de Malakoff est difficile.

 

Effectivement, certaines recettes municipales sont condamnées à diminuer.

Je pense en particulier aux dotations, point normal pour plusieurs raisons, notamment la diminution du déficit de l’Etat.

 

Par ailleurs, il y a aussi une incertitude sur la Taxe d’Habitation, où je me suis exprimé longuement dessus (1, 2, 3, 4, 5).

 

Dans le cas de Malakoff, le problème est aggravé parce que il n’y a pas une véritable vision économique, une vision sur l’évolution des recettes et des dépenses.

 

Si on prend Montrouge, on peut critiquer la ville (c’est moche) et l’ancien maire Jean Loup Metton ou même le nouveau, mais Jean Loup Metton avait une qualité. Il avait une vision économique de sa ville et une vision sur l’évolution des dépenses et des recettes.

En résumé, Montrouge est moche, moins agréable à vivre que Malakoff, mais contrairement à Malakoff, Jean Loup Metton a enrichi sa ville.

De fait, je ne suis pas favorable à un nouvel équipement culturel.

Dans un contexte financier difficile, j’aimerais que l’on évite d’augmenter inutilement les dépenses de fonctionnement.

 

C’est entre-autre pour ça que je me suis prononcé à deux reprises contre le projet présenté (1 et 2).

 

Une idée alternative serait de déplacer la MJQ. Que l’équipement soit une « super-MJQ, ce qui au passage permettrait de récupérer l’ancienne pour faire autre chose (comme une pépinière d’entreprise par exemple…), voir vendre le bâtiment de l’ancienne MJQ.

Publicités

21 mai 2017 - Posted by | Malakoff, Politique, politique locale | , , , , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :