Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

L’élection législative 2017 (2/5) : L’enjeu de ce mandat : recomposer la vie politique

Comme je l’avais signalé, le problème de la France n’est pas économique.

Je pense que les français sont prêts aux réformes du moment qu’elles sont de bon sens, faites dans l’intérêt de tous et équitables.

 

Il suffit de passer la porte de l’ANPE ou essayer de créer une entreprise pour voir que les choses ne tournent pas rond en France.

 

Le problème est que notre classe politique, aidée par un mode de scrutin débile pour les législatives, ne sont pas capable d’imposer les bonnes réformes.

 

Ce qui amène à la question suivante : Pourquoi les partis de gouvernement ne sont pas capables de réformer dans l’intérêt général la France ?

Pourquoi les partis de gouvernement font des politiques clientélistes, contre le bon sens, contre les gens et contre l’intérêt général ?

 

Attention, je ne parle pas des extrêmes ou des partis populistes.

A la limite, voir Marine Le Pen ou Mélenchon faire de la démagogie et du populisme, c’est normal. Ils sont dans leurs rôles.

 

Non, je parle des partis de gouvernements, des partis qui si je leur laisse le pouvoir, sont sensés diriger la France sérieusement.

Je parle malheureusement du PS et des républicains.

 

Pour ma part, c’est parce qu’un jour, quelqu’un a décidé que la cassure serait entre la Gauche et la Droite.

Ça avait un sens sous Karl Marx et pendant la Guerre Froide mais depuis 1989, soit depuis exactement 28 ans, ce n’est plus vrai.

Depuis le mur de Berlin, la donne a changé.

 

L’économie est capitaliste. Avec ses points forts, c’est vrai, mais aussi ses points faibles.

Par ailleurs, notamment avec Internet, la mondialisation s’est accéléré.

 

Il y a des avantages. Accès aux biens et aux personnes plus facilement. Accès à la culture (Grâce à Internet) plus facilement. Accès à l’information plus facilement.

 

Mais il y a un revers à la médaille. La concurrence entre les pays est plus sévère.

 

En fait, la cassure n’est plus entre la Droite et la Gauche, mais entre les tenants de la mondialisation et de l’ouverture, et ceux qui sont contre la mondialisation et pour le repli sur soi.

 

Malheureusement, le système français fait que l’on a organisé la vie politique entre la Gauche et la Droite, entre le PS et les républicains.

Cela pose énormément de problèmes.

 

Le premier est que pour voter protestataire, on vote vers les extrêmes.

 

Le second c’est que le PS et les républicains sont des machines à carrières.

Il n’y a rien de commun entre d’un côté {Martine Aubry, Benoît Hamon} / {Manuels Valls} au PS.

Il en est de même chez les républicains où il n’y a rien de commun entre {Alain Juppé, NKM} / {Laurent Wauquiez, Nicolas Sarkozy} chez les républicains.

 

Le problème de fond, c’est que le PS et les républicains sont aux mains du noyau dur.

Le PS est aux mains de {Martine Aubry, Benoît Hamon}. Les républicains sont aux mains de {Nicolas Sarkozy, Laurent Wauquier}.

 

Et une fois arrivé au pouvoir, les modérés sont ridiculisés et c’est le noyau dur qui dirige, faisant des politiques clientélistes, idéologiques, contre les gens, le bon sens et l’intérêt général.

 

Et c’est pour ça que depuis fort longtemps, la France ne s’en sort plus. La France ne s’en sort plus car les partis de gouvernement sont aux mains des noyaux durs et imposent des politiques stupides.

 

Si on prend l’Allemagne, c’est le contraire qui s’est passé. Les modérés se sont regroupé et ils ont fait les réformes.

 

Laurent Wauquiez, Benoît Hamon, Martine Aubry, François Baroin, … ils ont des points communs.

Ils n’ont jamais (ou pratiquement jamais travaillé) dans le privé, ne connaissent pas la vraie vie des gens et n’ont aucune conscience de l’environnement économique dans lequel évolue la France.

 

Sur la forme, Manuels Valls a tort, mais il est clair qu’il a raison sur le fond.

 

Bonne nouvelle, la donne est en train de changer avec Emmanuel Macron, qui réunit autour de lui les modérés de la Droite, les modérés de la Gauche et le Centre.

Il a commencé à faire imploser le PS, et avec la nomination d’Edouard Philippe, il commence à faire imploser les républicains.

 

La création de l’UMP a été une erreur, et elle est en train d’être réparé.

 

On a donc une chance unique de faire imploser les républicains (ex-RPR, ex-UMP) et le PS et de bâtir une majorité autour des modérés (l’axe central) qui elle, est capable de réformer la France à partir d’un diagnostic, avec bon sens, en prenant en compte le contexte économique….

 

Enfin on peut en finir avec un système qui pousse les politiques à faires des politiques idéologiques.

 

Je pense qu’il faut donner un coup de main pour aider le PS et les républicains, qui depuis 1981 (soit 36 ans) se sont alternés au pouvoir, ont échoué et ne se sont jamais réformés ou remis en cause, à enfin imploser et clarifier la vie politique.

Publicités

25 mai 2017 - Posted by | Législatives 2017, Politique, politique locale, Politique nationale | , , ,

Aucun commentaire pour l’instant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :