Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Valerian et Laureline au cinéma

Je l’ai vu hier et les critiques étant vraiment exagérés, j’ai vraiment eu envie de prendre la défense de ce film.

Surtout qu’un de mes amis a osé dire « pour aboutir à un film 2/3 nanar regardable et 1/3 navet pénible… »

 

Franchement, je trouve ça exagéré et injuste. Ayant une carte UGC, je vais souvent au cinéma et j’ai vraiment vu des films nuls cette année comme Ivan Tsarevitch et la princesse changeante, ou Hedi qui était tellement mal interprété que le regarder était une torture, et que le personnage m’était tellement antipathique que j’avais envie de le gifler.

 

Donc, j’ai décidé de défendre Valérian, car je trouve les critiques qu’il subit injuste et exagéré.

En plus, hier, j’ai été voir Dunkerque, et franchement, j’ai passé un meilleur moment devant Valérian.

 

Donc pourquoi aller voir Valerian ?

D’abord pour des raisons économiques. Même si je n’ai pas de sympathie particulière pour Luc Besson, je rejoins les arguments de Julien Leclerq.

 

Même si Luc Besson est un personnage détestable (ce que je peux concevoir), il a esssayé de pousser les superproductions françaises et de rivaliser avec les superproductions américaines.

Dans une économie ouverte et mondialisé, ça fait du bien de voir quelqu’un essayer de rivaliser avec la concurrence.

D’autant que derrière, et à ce titre, Julien Leclerq a raison d’insister, c’est des emplois.

Dans un pays miné par le chômage de masse et les déficits, ce n’est pas rien.

De plus, Luc Besson a essayé de tourner son film … en France. Rien ne l’y obligeait.

 

Par ailleurs, les films français, c’est un peu toujours la même chose, les guignols l’avaient bien parodié. Personnellement, pour certains films français, dès que je vois la bande annonce, je sais que c’est un film français et je sais que je n’irai pas le voir.

Au moins, même si sur ce point ce n’est pas le seul, Luc Besson a essayé de faire un film français différent.

 

Par ailleurs, Valerian est l’une des meilleures adaptations de BD française, avec Adèle Blanc Sec (de Besson aussi).

On est loin des Profs, d’Astérix, ou de Lucky Luke.

Quand je pense que le Monde met sur Allo-ciné 3 pour Astérix 4 et seulement 1 pour Valérian. Je ne dois pas avoir vu les mêmes films qu’eux.

 

Mais parlons du Film.

C’est l’adaptation d’une BD de Pierre Christin et de Jean-Claude Mézières.

 

Il convient de rappeler que la qualité de la BD est inégale.

Certains tomes (Métro Châtelet direction Cassiopée, Brooklyn Station – Terminus Cosmos, Les Spectres d’Inverloch, Les Foudres d’Hypsis, Sur les frontières ou La Cité des eaux mouvantes) sont très bon.

D’autres (Les Héros de l’équinoxe) sont vraiment moins bien.

 

Pour en venir au film, la qualité graphique est très bonne. Le film est vraiment très beau.

L’interprétation est correcte.

 

Côté point faible, le scénario est quelconque. Mais ça reste efficace, et contrairement à Dunkerque, le scénario ne détruit pas le film.

On n’a pas non plus une photocopie comme Star Wars 7.

 

Le scénario n’est pas le point fort du film, mais ça reste correct.

 

Le problème c’est que Valérian et Laureline sont agents spatiaux-temporels et qu’ils voyagent (de temps en temps) dans le temps. Et les meilleurs albums, c’est justement quand ils voyagent dans le temps.

Les albums où ils sont juste « spatiaux » sont moins intéressants.

 

Or là, dans le film, on a juste une aventure spatiale.

J’espère que s’il y a un 2, on aura une aventure spatiale et temporelle.

 

Le scénario ne présente pas la rencontre entre Valérian et Laureline (qui je le rappelle est une sauvageonne du Moyen Age), mais le premier album est oubliable.

 

Par contre, le film montre le quotidien des héros et leurs relations. Je rappelle également que dans la BD, ils sont amants.

 

Au final, le film est correct. Luc Besson s’est approprié la BD est a fait une bonne adaptation. D’autant qu’il y a mis du cœur et que ses intentions, finalement, étaient honnêtes.

Il a su s’approprié l’univers et la BD et en sortir un film correct.

Le scénario n’est pas exceptionnel (après tout, on parle de Besson), mais il reste efficace.

Les images sont très belles.

L’interprétation est correcte.

Bref, même si on ne va pas voir un chef d’œuvre ou le meilleur film de l’année, on passe un bon moment et c’est l’essentiel.

 

Je me permets aussi de souligner une dernière qualité : la 3d ne détruit pas le film. Au contraire, elle sert le film, ce qui est souvent rare.

 

Au final, selon la notation Allo-ciné, le film mérite une note de 3/5.

31 juillet 2017 Posted by | Cinéma | , , , | Laisser un commentaire