Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Inauguration du Marché Stalingrad

Hier, Catherine Margaté, maire de Malakoff, inaugurait, en présence de madame le député de la 11ème circonscription, Julie Sommaruga.

Pour rappel, le Marché de Stalingrad était boulevard de Stalingrad. Fut un temps, il allait du rond-point Henri Barbusse à l’entrée du fort de Vanves.

Et puis, il a décliné et il n’est resté qu’environ cinq commerçants.

Il a été déplacé sur le parking devant le Shopi.

La relance du marché est une première étape dans la revitalisation du Sud de Malakoff.

Je rappelle que Malakoff a un problème de mixité du territoire entre le Nord et le Sud.

 

Néanmoins, la donne va changer dans les prochaines années, notamment avec la station gare de Clamart du métro Arc-Express.

30 septembre 2012 Posted by | actualité, Malakoff | , , , , | Laisser un commentaire

Le marché de Stalingrad déplacé

 

 

Ça fait trois semaines que ça a eu lieu, il était temps d’en parler.

Le marché de Stalingrad a été déplacé.

L’enjeu, va au-delà de la survie du marché. Le marché de Stalingrad, qui était déclinant (seulement trois commerçants), était le symptôme du non-intérêt de la municipalité pour le Sud de la ville.

J’ai eu l’occasion de le signaler.

 

Le marché a été déplacé sur le parking devant la boulangerie du centre commercial. C’est une très bonne idée, rendant le centre commercial Henri Barbusse et le marché de Stalingrad complémentaires.

Mieux, de nouveaux commerçants ont été amené.

Que du bon.

 

Le déplacement du marché de Stalingrad et sa revitalisation est un premier pas en vue d’un dynamisme sur le Sud de Malakoff.
Il faudra aller plus loin… et continuer dans ce sens.

 

23 septembre 2012 Posted by | Malakoff | , , , | Laisser un commentaire

Ma semaine politique du 24/09/2012 au 30/09/2012

Il est temps de faire revenir cette rubrique.

 

La semaine politique sera locale.

Le Jeudi 27/09/2012 se déroulera le conseil communautaire de Malakoff.
J’irai y assister.

Il faut rappeler que la municipalité de Malakoff a de moins en moins de prérogatives.

La majorité des compétences ont étés transférés à Sud de Seine.

On peut citer l’économie, le développement durable, les médiathèques, les piscines, les conservatoires…

Le but étant de générer des économies. Ce n’est pas le cas.

A la dernière réunion de la CDD, j’ai par exemple appris que les fonctionnaires chargés du développement durable sur la commune étaient payés par la ville, alors que l’on a une compétence d’agglomération.

Rappelons que le député Dosière (Apparenté PS) en parle actuellement.

Enfin, je me rendrais Samedi 19 à 10H à l’inauguration du marché Stalingrad.

23 septembre 2012 Posted by | Ma semaine politique, Politique, politique locale | , , , , | Laisser un commentaire

Le marché de Stalingrad est déplacé

Lors du conseil municipal du 20 Juin 2012, le marché de Stalingrad a été déplacé devant le Shopi.

 

Pour mémoire, ce marché se trouve boulevard de Stalingrad.

 

Jusqu’à 2000-2002 (cela fait 10 ans), il allait du rond-point Henri Barbusse  à la porte du fort de Vanves.

D’ailleurs, c’est dans ce marché, que j’avais trouvé un chaton, perché sur un arbre, qui n’arrivait pas à descendre.

C’est dans les années 2000 que ce marché a décliné pour n’accueillir que 5 commerçants aujourd’hui.

 

Après une concertation et une étude du concessionnaire, le marché de Stalingrad va être déplacé sur le parking devant le Shopi. Le principe a été voté au conseil municipal.

Mieux, un renfort de commerçant devrait venir, notamment des commerçants qui sont sur le marché du centre-ville le dimanche.

 

Personnellement, je soutiens cette mesure que je trouve très bonne.

Je considère que ce marché permet un lien social et investir dedans ne peut être que bénéfique.

Mais je pense que problème ne se limite pas qu’au marché de Stalingrad.

L’état actuel du marché de Stalingrad n’est qu’une conséquence d’un problème plus global: le manque de dynamisme dans le sud de la ville.

Les derniers grands projets urbains sont dans le nord (place du 11 novembre, ZAC Dolet Brossolette…).

Le PLU, dont l’élaboration a été voté également, pourra être une chance pour le sud de la ville. La station gare de Clamart pour le futur métro aussi.

Le marché pourra aussi créer une dynamique dans le sud de la ville.

En tout cas, il faut permettre sur Malakoff une mixité sociale et économique.

22 juin 2012 Posted by | Conseil Municipal, Malakoff, Politique, politique locale | , , , , | Laisser un commentaire

Le sud de Malakoff est enfin évoqué au conseil municipal, mais avec un déni de la réalité

Hier, Jean Seignolles a répondu à Jean Emmanuel Paillon, élu divers centre, sur son excellent article dans le Malakoff info.

En dehors du ton que j’ai trouvé personnellement agressif, le fond m’a fait avoir une crise cardiaque et les cheveux se sont hérissés sur ma tête.

Mais je ne suis pas surpris, plusieurs échanges ont eu lieu entre Jean Seignolles et moi-même au CDD.

Certes, il y a des choses faites dans le sud de Malakoff (Jardin  partagé, place du clos Montholon …) mais ces réalisations ne sont pas dans un plan d’ensemble et ne répondent pas à la problématique du sud de Malakoff.

Le diagnostic d’abord: le territoire sud de Malakoff est sur le déclin.

Il est de moins en moins attractif et vivant sur l’année.

Le bon exemple est le commerce de proximité.

Lorsque je suis arrivé à Malakoff (c’était en 19887-88), j’habitais vers le clos Montholon. Il y avait un vrai commerce de proximité.

Boulevard du Colonel Fabien, il y avait une boucherie. Elle est aujourd’hui fermée et le local est vide. Certes, un marchand de spécialités argentins l’a un temps remplacé, mais il n’a pas perduré.

Il y avait aussi un épicier. Il a été remplacé par un autre épicier (dont je dois reconnaitre que la qualité était insuffisante). Aujourd’hui, le local est vide depuis peu.

Je pourrai parler de la cité des poètes où la boulangerie a disparu ou de la rue Hoche. Certains commerces à l’intersection rue Hoche et rue Avaulée ont également fermé (marchand de journaux, pharmacie).

On parle, toujours rue Hoche, de la probable fermeture du boucher: il risque de ne pas être remplacé.

On peut également évoquer la boulangerie au croisement rue Hoche et impasse Albert Marie qui a fermé (ça doit faire plus de 10 ou 20 ans).

D’ailleurs, à se demander ce que fait le manager du commerce que l’on a également évoqué hier.

Et je n’ai toujours pas parlé du marché de Stalingrad.

Je rappelle qu’il y a aussi des photos ici pour le marché de Stalingrad, le boulevard du Colonel Fabien et la cité des poètes.

Les solutions ensuite:

Le développement du Sud passe par un projet urbain fort, qui permettra de créer une dynamique dans le sud de Malakoff.

Jean Emmanuel Paillon a raison d’insister sur ce point. On peut essayer d’envisager la prolongation de l’éco-quartier de la gare de Clamart ou/et une ZAC/Pépinière d’entreprise boulevard Stalingrad.

La station gare de Clamart est une chance.

Margaté a eu raison de se battre pour elle. Il faut saisir l’opportunité. Là encore, Jean Emmanuel Paillon a raison de souligner ce point.

J’en profite pour faire part de bruit de couloirs sur le fait que André Santini ferait tout pour garder la station gare de Clamart pour lui (c’est un élu qui me l’a dit).

J’encourage les élus de Malakoff à lui rentrer dedans. André Santini se fout du monde. Je peux garantir (j’étais à une réunion de débat sur le projet gouvernemental sur le réseau de transport du Grand Paris) qu’André Santini ne voulait pas entendre parler de station Gare de Clamart. D’ailleurs, Jean Didier Berger, qui a fait ce jour-là une intervention intelligente pour demander une station gare de Clamart, s’est fait renvoyé dans ses buts (c’est trop cher, il faut le moins de gare possible …).

Enfin, et c’est le dernier point, il faudra absolument faire attention à l’urbanisme.

Là aussi, je ne parle pas en tant que beauté de l’art (moi et la fibre artistique, ça fait deux), mais en tant que mise en valeur des commerces de proximités et des entreprises. Les commerces de proximité cité Georges Brassens sont cachés.

Ceux de la cité des poètes sont derrières des murailles d’immeubles de logements. Ils sont enclavés.

L’urbanisme du futur grand projet urbain devra être optimisé. Ce point est également valable pour la future ZAC Dolet-Brossolette.

En plus: un extrait de l’article de Jean Emmanuel Paillon

22 mars 2012 Posted by | Conseil Municipal, Malakoff, Politique, politique locale | , , , , , | Laisser un commentaire

Retour sur le CDD de Malakoff du 16/02/2012

Avec tout ça, je n’ai pas eu le temps de revenir sur le CDD du 16/02/2012.

Dans l’ensemble, on a juste parlé, et c’était agréable.

J’ai pu remarquer que certains élus habitants le sud ne partageaient pas mon point de vue sur le sud de Malakoff. Après tout, c’est le propre de la démocratie.

En ce qui me concerne, je continue à penser qu’il y a une désertification du  sud de Malakoff liée à un non dynamisme économique dans cette partie de la ville.

Je continu à croire à l’importance d’un projet urbain dans le Sud de la ville, qui pourra être catalysé par le métro grand Paris et la station gare de Clamart.

Ce sujet pourra, je l’espère, être porté par une future liste centriste aux municipales.

Pour le reste, on a reparlé de la pétition du 191.

On a aussi eu le droit à quelques rumeurs.

La première est sur le marché de Stalingrad. Les concertations avancent. Un projet, plutôt ambitieux, que je salue, semble prendre forme. La rumeur parle d’une dizaine de commerçants.

La seconde est sur un projet urbain dans la cité des poètes. Là, il s’agit vraiment d’une rumeur parlant d’une étude au fin fond de l’office HLM de Malakoff loin des regards indiscrets.


Pour rappel, la cité des poètes était la propriété d’ICADE.Les bâtiments ont été rachetés par l’office HLM de la ville.

Or le bâtiment qui est sur la photo est vêtus.  Il devrait être démoli dans le cadre d’un projet urbain de rénovation.

Je reparlerai de ces rumeurs quand j’en serai plus et qu’elles se concrétiseront.

22 février 2012 Posted by | Comission de développement durable (Malakoff), Malakoff, Politique, politique locale, Uncategorized | , , , , , , | Laisser un commentaire

A quand un projet urbain dans le sud de Malakoff?

La prochaine réunion du CDD, fixé le 16/02, qui se déroulera à la MJQ, sera l’occasion  de reparler de la mixité de Malakoff.

Il faut dire que ce  sujet me tiens particulièrement à cœur, ayant moi-même habité dans le sud de la ville fut un temps.

Effectivement, Malakoff est une ville coupé en deux, avec comme ligne de séparation le métro 13.

Le sud est laissé à l’abandon, avec des commerces de proximités qui ferment (comme rue du Colonel Fabien ou cité des poètes) et un marché sur le déclin.

Pour ma part, comme je l’ai exprimé précédemment, je considère que le problème ne se limite pas qu’au marché de Stalingrad mais est plus global.

Effectivement, le Sud de Malakoff ne possède pratiquement pas de centres économiques forts. A la grande époque du marché de Stalingrad, lorsque celui-ci se tenait le jeudi, et allait jusqu’à l’entrée du fort de Vanves, le fort de Vanves accueillait une véritable activité. Hors, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Je peux aussi donner comme comparaison Suresnes où j’ai travaillé fut un temps. Le centre ville, possédant plusieurs commerces, était vivant le midi. Cela est dû aux entreprises qui se trouvent à proximité.

Or, il n’y a pas de centre d’activité digne de ce nom dans le sud de Malakoff (hormis vers la cité Georges Brassens, mais ça j’y reviendrai).

Pire, la municipalité s’occupe que du nord.

Les grands projets urbains de cette mandature (Place du 11 novembre, ZAC Dolet Brossolette, avenue Pierre Larousse dont on a parlé au conseil municipal du 7/12/2011)  concernent que le nord.

Il est urgent de réfléchir à un aménagement urbain dans le sud de la ville, comme une ZAC, ou la prolongation de l’éco-quartier de la gare de Clamart. Le métro Grand Paris Express, qui aura une station gare de Clamart pourra peut-être accélérer les choses…

Quelques photos

La cité des poètes avec des commerces enclavés.

Le boulevard du colonel Fabien.

L’ensemble du marché de Stalingrad. D’après ce que l’on me dit, ça s’est empiré depuis…

14 février 2012 Posted by | Comission de développement durable (Malakoff), Malakoff, Politique, politique locale | , , , , , , | Laisser un commentaire

Retour sur le conseil de quartier du 17/01/2012

J’étais hier au conseil de quartier Barbusse le clos.

 

Pour être honnête, je suis arrivé en retard, car j’ai du partir plus tard du travail.

J’ai donc loupé le débat sur le marché de Stalingrad, où toutes les idées, d’après les brides que j’en aie eu, semblent à l’étude.

 

On a ensuite parlé de la pétition du 191 que j’ai signé. Elle semble, à mon grand regret, avoir du mal à sortir du conseil de quartier (pour atterrir dans les autres conseils de quartiers par exemple).

Il faudra que je remette une couche demain au conseil de développement durable.

 

On a également parlé du conseil de développement durable et du manque de personnes habitant le sud dans les participants (j’étais le seul habitant du sud allant dans cette commission et j’ai déménagé dans le nord).

J’ai rapidement présenté le conseil de développement durable en disant qu’il s’agit d’un organe de réflexion, contenant habitants et élus (comme Joël Alain et Marielle Topelet) qui réfléchit au développement durable sur la commune.

Le CDD, comme on l’appelle, est à l’initiative du pédibus et des jardins partagés.

J’ai également rappelé que j’ai proposé, pour des raisons symboliques, que je souhaitais que le CDD se réunisse dans le sud (à la MJQ). J’ai espoir que ça se fasse.

 

Enfin, on a parlé renouvellement des habitants référents et fonctionnement.

Il a été regretté que beaucoup de projets soit imposés par la municipalité sans passer par la case conseil de quartier, même pour information.

 

De mon point de vue, la mixité du territoire semble la grande perdante. Le marché de Stalingrad reste en l’état (à vérifier dans le prochain compte rendu), la pétition du 191 reste encore dans le conseil de quartier, et les décisions concernant le sud ne font pas de détours par le conseil de quartier.

 

Il est urgent que le sud de Malakoff reprenne sa place et que demain, j’en remette une couche au conseil de développement durable.

18 janvier 2012 Posted by | Comission de développement durable (Malakoff), Malakoff, Politique | , , , , , , | Laisser un commentaire

Une nouvelle dynamique pour le marché Stalingrad?

Dans le Sud de Malakoff, boulevard Stalingrad, se tient un marché. Il a lieu le Samedi.

Dans ma jeunesse, ce marché se tenait le jeudi et le samedi.Vers la fin des années 90, il commençait rond point Henri Barbusse et terminait à l’entrée du Fort de Vanves.

Aujourd’hui, ce marché a fortement décliné.

Le marché de Stalingrad commence toujours rond point Henri Barbusse mais l »ensemble des commerces est d’environ 5.

 

Comme je l’ai annoncé lors d’une note précédente, le conseil de quartier va aborder le problème du marché.

D’après mes sources, le marché devrait être déplacé devant la boulangerie à côté du Shopi. C’est l’opération de la dernière chance.

 

Je me félicite que la municipalité fasse (enfin!) quelque chose pour ce marché. Ce marché est important pour la cohésion.

Je soutiens personnellement  cette mesure.

 

Mais je pense que le déclin du marché est un aspect d’un problème plus global.

Le véritable problème est la non-mixité économique et fonctionnelle du territoire de Malakoff.

L’ensemble des grands projets urbains (centre-ville, ZAC Dolet Brossolette) ont pour objet le Nord de Malakoff.

Le territoire sud de Malakoff est très peu développé, que ce soit économiquement, ou par les projets urbains. Le dernier en date, la cité Georges Brassens, date des années 90.

Le problème du marché Stalingrad n’est pas le marché Stalingrad mais le manque d’ambition économique et urbain de la majorité municipale pour le sud de la ville.

Ne pas s’attaquer au problème de fond, c’est, je le crains, condamner définitivement le marché de Stalingrad.

16 janvier 2012 Posted by | Malakoff, politique locale | , , , | Laisser un commentaire

Ma semaine politique (du 16 au 22 Janvier 2012)

Elle sera politique locale cette semaine.

Pour commencer, j’irais au conseil de quartier Barbusse le clos le 17 Janvier. Conseil où j’étais habitant référent avant que je démissionne suite à mon déménagement.

Seront abordés deux sujets importants: Le marché boulevard de Stalingrad et une pétition pour la prolongation des horaires du 191.

J’espère avoir l’occasion de signer cette pétition.

 

Jeudi, j’irai à la commission de développement durable. Je proposerai à nouveau, comme je l’ai fait lors d’une précédente réunion, de réfléchir à la mixité du territoire sur notre ville.

Je proposerai à nouveau de faire une réunion à la MJQ, dans le Sud de Malakoff. Cette proposition étant symbolique.

Je me réjouis que certains élus reprenne cette idée.

 

Je développerai en détail mes idées sur les différents sujets durant la semaine.

16 janvier 2012 Posted by | Comission de développement durable (Malakoff), Malakoff, politique locale | , , , , , | Laisser un commentaire