Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Je soutiens la candidature de Kamel Mohammedi aux municipales 2014 sur Malakoff

Il est temps d’annoncer ce que je vais faire lors de la campagne municipale.

J’apporte mon soutien à Kamel Mohammedi (UDI), candidat investit par l’UDI et l’UMP sur la ville de Malakoff.

Je compte d’ailleurs m’investir pleinement dans la campagne électorale à venir.

J’apporte mon soutien entier à cette candidature pour diverses raisons.

La première est que l’on aura l’occasion de prolonger le rapprochement UDI-Modem du niveau national au niveau local.

J’espère d’ailleurs montrer que l’on sera, localement, plus intelligent que nos chefs nationaux, et qu’on arrêtera d’être le centre le plus bête du monde.

Mais la raison principale n’est pas là.

La raison principale est locale.

Il faut d’abord concevoir une action dans la durée.

Il faut se projeter au-delà du 23/30 Mars, sur la durée du prochain mandat.

De plus, il faut une candidature qui fasse la synthèse entre le social et l’économique.

Il faut une candidature qui ait à cœur le social pour aimer Malakoff, mais qui manie l’aspect économique pour comprendre les menaces qui planent sur Malakoff.

 

Nous allons aussi éclairer les habitants sur les dangers qui menacent Malakoff.

 

Kamel Mohammedi porte tout ça, c’est pour ça qu’il a mon soutien plein et entier.

6 janvier 2014 Posted by | Malakoff, Municipales 2014, Politique, politique locale | , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Raffarin lance une charge contre Sarkozy

Je ne suis pas vraiment fan de Jean Pierre Raffarin, et il m’a même laissé un mauvais souvenir en tant que premier ministre.

Néanmoins, je recommande l’article ici, où Raffarin lance une charge contre Sarkozy.

Comme je l’avais écrit auparavant, la droite française a un problème avec Nicolas Sarkozy.

Le bilan de ce dernier est plutôt médiocre, que ce soit au niveau de la dette, de l’économie ou même sociétale-ment où celui-ci s’est attaqué à diverses catégories fragilisé.

La droite a un problème avec Sarkozy, et il faudra bien qu’elle fasse un bilan de son action.

Sarkozy a certes rassemblé la droite, mais à quel prix si on regarde l’intérêt général.

Le problème, c’est qu’aux élections internes, la droite forte est arrivée en tête et la boite à idées a fait moins de 10%.

Même si je ne partage pas tout l’argumentaire de Jean Pierre Raffarin, je trouve ça saint qu’un membre de la droite s’interroge sur l’héritage de Sarkozy.

 

Il faut rappeler que François Hollande a d’abord été élu pour chasser Nicolas Sarkozy.

Pour ma part, je ne souhaite pas le retour de Nicolas Sarkozy.

Malheureusement, François Hollande est tellement nul que Nicolas Sarkozy risque de revenir par la fenêtre.

20 février 2013 Posted by | Election présidentielle 2012, Politique, Politique nationale | , , , , , , | Laisser un commentaire

Centre indépendant: pourquoi François Bayrou a échoué (Le centrisme)

Avant de redonner mon avis sur la question, je propose à mes lecteurs de lire l’éditorial du blog du centrisme sur la question.

Il met en particulier le fonctionnement de l’UDF puis du Modem en lumière sur plusieurs points.

18 septembre 2012 Posted by | Politique, Politique nationale | , , , | Laisser un commentaire

Retour sur les présidentielles 2012

La revue commentaire revient sur les présidentielles 2012.

Pour ceux qui n’ont pas acheté le numéro (comme moi), un résumé est dans le canard enchaîné de cette semaine.

 

Selon l’étude, Nicolas Sarkozy n’a rien à regretter. Il avait déjà perdu depuis 2008.
En cause: ses mesure en faveur des favorisés (bouclier fiscal), la déception sur le pouvoir d’achat et son style de gouvernance.

Son activisme n’a pas masqué son manque de vision.

Je rappelle, un peu avec méchanceté, que Nicolas était contre la TVA sociale en début de mandat et pour en fin de mandat.

 

Une fois que Nafissoutou Diallo a fait le ménage au Soffitel, l’élection était pliée pour François Hollande.

 

Il lui suffisait de faire une campagne sur un anti-sarkozisme latent et sur l’égalité.

 

Mieux, l’article parle des autres candidats.

Les extrêmes ont fait le job (Mélanchon et Le Pen).

 

Par contre, selon le journal, François Bayrou a creusé sa tombe.

Déjà, en disant qu’il allait voter Hollande après avoir dénoncé son programme économique.

Ensuite parce que, selon l’étude, là où les électeurs de Mélanchon et ceux de Hollande sont préoccupés par des questions sociales, ceux de Bayrou et de Sarkozy sont préoccupés par des questions économiques.

 

Ce n’est pas pour rien que j’ai écrit par le passé qu’il fallait voter blanc.

Ce que j’ai mis en application.

 

 

1 août 2012 Posted by | Election présidentielle 2012, Politique, Politique nationale | , , , , | Laisser un commentaire

Mon avis sur le choix personnel de Bayrou

Comme Dimanche j’ai été interpellé par le leader UMP de Malakoff, Thierry Guilmart, sur le choix de François Bayrou, je me permets de faire une note assez brouillonne pour dire ce que j’en pense.

Je vais le faire point par point.

Au Modem, on déteste Sarkozy

Si il y a une chose qu’il faut savoir, c’est que le style Sarkozy ne passe plus en France, et en particulier au Modem.

Si les cadres, venant de l’UDF, sont plutôt de droite, les militants sont eux plutôt à Gauche.

Et ils n’auraient pas compris que François Bayrou choisissent Sarkozy.

Personnellement, si François Bayrou avait choisi Sarkozy, je fermais localement la boutique.

Je parle bien évidement des militants Modem et non des électeurs de François Bayrou, les deux étant à distinguer.

Sarkozy méprise les convictions

Sarkozy ne peut pas comprendre la notion d’idéal. J’en suis persuadé. Un collègue Modem me raconte que chez lui, l’UMP est dans le ralliement, et ne parle jamais projet.

C’est pareil au PS, mais je pense qu’avec Nicolas Sarkozy, qui quelque part est hautain, c’est pire et accentué.

Chez Nicolas Sarkozy, et je m’excuse du langage, c’est tu cirer les pompes et je te donne le poste.

Il était persuadé que François Bayrou allait cirer les pompes pour avoir un poste de ministre.
Une traversée du désert est pour lui un concept incompréhensible.

Il pense qu’il est inenvisageable pour lui que des gens mettent leurs convictions au-dessus du poste.
Une bonne baffe à l’enfant tyran, ça ne peut faire que du bien

Suite au point précédent, il était nécessaire de donner une baffe à l’enfant tyran (barbare diraient certains).

François Bayrou l’a fait et c’est une bonne chose.

Néanmoins, je pense que Bayrou aurait dû voter blanc

En dehors de la baffe méritée, je crois que François Bayrou aurait dû voter blanc.

Je pense que le centre était prêt à être recomposé après la défaite de Nicolas Sarkozy.

Ça se serait fait par la démocratie chrétienne.

Beaucoup des gens du staff de Bayrou venant de la droite ont annoncé qu’ils ne voteraient pas Nicolas Sarkozy.

Un vote blanc aurait été bien compris du NC, radicaux … .

La recomposition du centre va être très problématique.

Je préfère qu’il vote Hollande à Sarkozy

Les deux nous menant dans le mur, autant se prononcer pour un style moi bling-bling et plus sérieux.
Sous Sarkozy, il y a eu l’EPAD, Kadhafi à Paris…

Il y a un problème entre le centre/centre droit/droite modérée et Sarkozy

Beaucoup de gens qui ont rejoint Bayrou hors Modem viennent de la droite.

J’ai été impressionné par le nombre de ces personnes qui ont dit qu’ils ne voteraient pas Sarkozy.

On peut citer: Douste Blazy, Danniel Garrigue, Alain Lambert ou Dominique Versini qui a appelé à voter François Hollande.

La décision de Bayrou a été collégiale

Il est coutume de dire que Bayrou prend ses décisions seule, ce n’a pas été le cas ici.

En fait, la décision a été collégiale.

Jeudi matin, d’après ce que j’ai pu grappiller et lire dans la presse, François Bayrou ne savait pas pour qui il allait voter. Son comité stratégique l’a poussé:

  1. A ne pas voter Bayrou.
  2. A prendre clairement position.

Dans ce comité stratégique, il y a toutes les personnes citées précédemment.

C’est trop facile de rejeter la faute sur Bayrou ou les abstentionnistes

Si l’UMP a perdu, elle ne peut s’en prendre qu’à elle-même.

Et à propos du nouveau centre
Je trouve que c’est facile de la part du NC qui a soutenu Sarkozy dès le premier tour (Morin, Lagarde,…) de se poser en rempart et en héros de la refondation du centrisme.
Après avoir cirer les pompes de Sarkozy, après que celui-ci leur a craché dessus, il ferait mieux de faire profil bas.
Si Bayrou avait fait un score plus haut, alors un choix vers Sarko était envisageable pour espérer peser.
Mais le soutien du NC à Sarko a été sans contrepartie.
En fait, le NC a manqué de couille.
On peut reprocher beaucoup de choses à Bayrou, mais dans l’ensemble, il sait être courageux quand l’essentiel est en jeux.
On ne peut pas en dire autant de certains, mais comme on dit, c’est le vent qui tourne, pas les girouettes.

8 mai 2012 Posted by | Politique, Politique nationale | , , , | Laisser un commentaire

Sarkozy reçoit enfin la baffe qu’il mérite

 

L’enfant tyran Sarkozy reçoit enfin la baffe qu’il mérite.

Enfin, il en avait reçu une jeudi.

Mais celle-ci est définitive.

7 mai 2012 Posted by | Election présidentielle 2012, Politique, Politique nationale | , , | Laisser un commentaire

C’était hier (le 6/05/2012) à Malakoff

La gauche locale a félicité Bayrou qu’elle a trouvé très courageux.

Faut dire qu’en dehors de son choix personnel de second tour, Bayrou a été courageux lors de sa campagne en évitant de promettre n’importe quoi.

J’ai aussi répété que Bayrou risque de payer cher son choix.

 

Autrement, j’ai aussi parlé avec le leader local UMP Thierry Guilmart. Je crains que Bayrou soit le grand responsable, à leurs yeux, de la débâcle UMP.

 

J’ai également dépouillé, et que d’émotion lorsque j’ai dépouillé mon propre bulletin blanc (une feuille A4) (Snif, Snif 🙂 ).

L’équipe du bureau l’a d’ailleurs qualifié de vrai bulletin blanc.

 

Autrement, hier, notre maire, Catherine Margaté est passé sur BFM TV, mais j’ai pas eu l’occasion de la voir.

J’étais hier au cinéma donc je ne l’ai pas vu mais notre maire sur BFMTV, ça mérite un article…

 

7 mai 2012 Posted by | actualité, Election présidentielle 2012 | , , , | Laisser un commentaire

Sarkozy reçoit une première baffe: Bayrou votera à titre personnel François Hollande

Contrairement à ce qu’a prédit un grand analyste politique (attaque gratuite de ma part), François Bayrou n’a donné aucune consigne de vote, et a dit qu’il voterait personnellement François Hollande.

 

C’est déjà une première baffe méritée.

Sarkozy, avec son sale état d’esprit, a toujours pensé que l’on reviendrait ventre à terre le soutenir pour les places.

Sarkozy n’a jamais compris que les convictions peuvent être plus importantes que la place en elle-même et que si l’on traverse le désert, c’est que l’on estime l’idéal plus important que la place.

Sachant qu’il a passé son temps à tuer toute opposition (dont le Modem) au lieu de s’atteler aux problèmes des français, qu’il a empêché une candidature concurrente à droite, cette leçon est méritée.

L’UMP peut critiquer, mais ils étaient bien contents quand Kouchner, Jouyet, Besson … rejoignaient le gouvernement Sarkozy.

 

Bayrou entend critiquer le style présidentiel, le risque social que fait courir Sarkozy, le communautarisme, sa course derrière le FN, et les affaires qui empoisonnent la vie politique française (dont le financement des campagnes Sarkozy).

De toute façon, il y a un problème entre Sarkozy et la droite modérée/ le centre droit.

Les membres de droite du Modem (en tout cas, ceux qui viennent de l’UDF) finissent par voter Hollande (comme l’Hérétique).

Les gens de droites qui ont rejoint Bayrou annonce en masse qu’ils ne voteront pas Sarkozy.

On peut citer Alain Lambert, Dominique Versini ou Douste Blazy.

En fait, Bayrou a dit tout haut ce que l’ancienne UDF, la droite modérée et le centre droit pensent tout bas.

 

Et personnellement, je n’aurai jamais voté Sarkozy au second tour.

 

J’approuve les raisons de François Bayrou et je partage son analyse.

Néanmoins, en ce qui me concerne, je maintiens mon vote de second tour, et je voterai blanc.

Même si je m’accommode du vote personnel de François Bayrou, je pense qu’il rend la recomposition du centre, qui se serait fait par le centre droit, difficile pour longtemps.

Par ailleurs, j’entends personnellement aussi contester le programme économique de François Hollande qui est intenable.

D’ailleurs, François Bayrou l’a rappelé hier à juste titre.

Je considère que la question économique est aussi importante que la question sociale. Pas plus, pas moins.

Dans de la démocratie en Amérique (de Tocqueville), un passage m’a marqué.

Dans une société démocratique, tout le monde peut progresser. Ça se fait par son travail. La société démocratique décrite par Tocqueville s’oppose à la société aristocratique où les positions sont figées.

Or, pour que la société démocratique puisse exister, je suis persuadé que l’économique, derrière, doit suivre.

Sans une économie compétitive, il n’y a pas assez de travail et l’égalisation des conditions ne se fait pas.

L’économie ne doit pas être une fin en soi, juste un moyen pour atteindre des objectifs plus nobles.
Sans économie, il n’y a pas de social. D’ailleurs, je pense que la réciproque est vraie.

 

Je voterai donc blanc, afin de sanctionner Sarkozy, dont les raisons invoqués par François Bayrou sont les bonnes, mais également parce que je pense que la question économique est importante et que le programme de François Hollande est intenable.

 

Peut-être que François Hollande sera un excellent président sur le plan économique mais ce n’est pas visible à la lecture de son programme.

Évidemment, je reste au Modem car j’y suis bien.

4 mai 2012 Posted by | Election présidentielle 2012, Politique, Politique nationale | , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Comment vendre au militant le vote Sarkozy ou Hollande?

En lisant le blog de FrédéricLN, j’ai pu avoir le lien sur l’article suivant qui expliquait que l’électeur centriste ne pouvait voter que François Hollande.

La raison est une question de valeurs.

Je me permets donc de répondre en incluant le vote Hollande dans la réflexion.

Pour ma part, c’est simple, les deux choix ne peuvent pas s’expliquer.

Pour le choix de Nicolas Sarkozy, c’est une question de valeur, de personnalité aussi (cf le choix de Jean Sarkozy à l’EPAD) et de société.

Nicolas Sarkozy communautarise la société et monte les français les uns contre les autres.

Cette menace sociétale induira, pour moi, une menace économique.

Pourquoi participer à l’économie de notre nation si l’on y est exclu?

Pour le choix Hollande, c’est une question économique.

Le programme de François Hollande n’est pas tenable.

Il nous propose de nous endetter à nouveau alors que le désendettement est un objectif prioritaire.

Cette menace induira une menace sociale, par l’explosion du service public qui s’en suivra, et par l’explosion sociale qui en sera la conséquence.

Je recommande sur ce point de lire l’excellent livre de Robert Merle « La mort est mon métier » en s’intéressant surtout à la première partie du roman.

Peut-être que François Hollande n’appliquera pas son programme, mais là, il y aura un problème moral.

Pour ma part, le problème étant insoluble, je pense qu’il faut donc voter blanc, et je suis content qu’Alain Lambert partage ma conclusion.

En plus:Alain Lambert en video
http://www.dailymotion.com/embed/video/xqg4cv_cessons-de-vouloir-faire-vivre-la-democratie-a-l-ancienne_news
Cessons de vouloir faire vivre la démocratie à… par orne61

29 avril 2012 Posted by | Election présidentielle 2012, Politique, Politique nationale | , , , , , , , , | Un commentaire

Ma semaine politique du 30/04 au 6/04

C’est simple, elle ne consiste à rien.

 

Je n’ai rien de prévu dans mon agenda politique de cette semaine.

 

Je n’écouterai pas le débat UMPS, voulant cette fois-ci me tenir à mon (mes?) choix d’origine.

 

Je ne veux pas que mon jugement soit bluffé par une prestation exceptionnelle de François Hollande ou de Nicolas Sarkozy.

Une prestation formidable sur 3H ne veut pas dire qu’ils feront une prestation correcte sur 5 ans.

Je suis d’ailleurs même convaincu de l’inverse…

29 avril 2012 Posted by | Election présidentielle 2012, Ma semaine politique, Politique, Politique nationale | , , | Laisser un commentaire