Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Le TGV débattu dans le conseil de quartier centre

Le TGV et Malakoff, c’est une longue histoire.

Pour mémoire, la ville de Malakoff est coupée en deux, coupée entre le Nord de la ville et le Sud.

Cette cassure est symbolisé par la ligne 13, qui sur la ville de Malakoff est aérienne.

Côté Sud de la ville, longeant la ligne 13, il y a une ligne de TGV.

 

Le problème, c’est que ça fait du bruit.

Effectivement, le TGV a une tendance à s’arrêter au milieu de la voie.

Et il laisse tourner ses ventilations….

Et très franchement, ça s’entends.

 

Pire, il aime bien faire ça la nuit.

 

Le conseil de quartier des collèges a pris, lors de la précédente mandature, la question très au sérieux.

Une pétition sur le sujet avait été signée.

 

Dernièrement, il était question d’augmenter le trafic. On passerait de 150 à 250 TGV par jour.

Une enquête publique a été effectuée, durant les grandes vacances, histoire que personne ne puisse y répondre.

Mieux, elle a conclu qu’il n’y avait aucun problème de nuisance !

 

Par ailleurs, rien n’oblige RFF à rehausser le mur anti-bruit si le coût est trop élevé.

 

Une association de riverain a donc été créée, et une nouvelle pétition a été mise en ligne.

C’est d’ailleurs l’association en question qui est venue au conseil de quartier présenter le sujet.

Par ailleurs, la municipalité réfléchit à une action en justice.

16 février 2015 Posted by | Conseil de quartier, Malakoff, Politique, politique locale | , , , | Un commentaire

Le TGV revient dans le conseil de quartier Maison de l’enfant

Lors du conseil de quartier de la maison de l’enfant qui se déroulait hier, on a parlé du problème de TGV.

Le feuilleton n’est pas nouveau, et concerne surtout le conseil de quartier des collèges.

 

La ville de Malakoff est coupée en deux.

Cette coupure entre le Nord et le Sud est symbolisé par la ligne de métro 13 qui sur Malakoff est aérienne.

 

Sur le Sud de la ville, une ligne de TGV longe la ligne de métro.

 

Le problème c’est qu’en pleine nuit, les TGV s’arrêtent en plein milieu.

Généralement, suite à un manque de coordination, les TGV attendent une place dans le centre technique de Chatillon.

 

Ils restent stationnés et laissent tourner leurs ventilations.

Or, laisser tourner les ventilations fait un bruit insupportable

 

Face à ce problème, le conseil de quartier des collèges a fait une pétition, et un blog s’est emparé du sujet.

 

Or, ça pourrait s’aggraver.

Suite à l’ouverture de deux nouvelles lignes de TGV, une avant-gare pourrait-être construite.

Il y aurait même des travaux la nuit….

 

Tout ça pour faire circuler 2 TGV de plus par heure, soit 48 TGV de plus par jour (chiffre données durant le conseil de quartier).

 

Une enquête d’utilité publique est en cours. Et lors du conseil municipal du 25/06/2014, la municipalité devrait demander le rehaussement du mur anti-bruit.

 

D’autres informations sur le site de la Vigie.

24 juin 2014 Posted by | actualité, Conseil de quartier, Malakoff, Politique, politique locale | , , , , , , | 2 commentaires

Conseil de quartier des collèges : la mobilisation continue face aux TGV

tgv 001

tgv 002

Le quartier du collège est face à un vrai problème de TGV.

Pour mémoire, la ville de Malakoff est coupée en  deux, et la coupure est symbolisée par la ligne 13 qui est aérienne sur Malakoff.

Au sud de la ligne 13, il y a une ligne de TGV qui part de Montparnasse.

Or, le TGV a tendance à s’arrêter.

Le problème c’est qu’il laisse tourner ses ventilations, et ça fait franchement du bruit (jusqu’à 90dB).

Face à ce problème, le conseil de quartier a déjà lancé une pétition, et un blog a été créé.

Dernièrement, les habitants ont aussi eu le soutien du maire, Catherine Margaté, et du député, Julie Sommaruga.

Les deux élus ont écrit au président de la SNCF.

Le problème, c’est que malgré ça, le TGV continue à martyriser les habitants de Malakoff en toute impunité.

Les entités concernées, RFF pour les structures (la construction d’un mur dépendrait de RFF), la SNCF (qui s’occupe de la circulation des trains) se détestent.

Pire, la personne qui s’occupe du problème au conseil de quartier explique qu’elle n’a plus de réponse des différents responsables malgré les nombreuses sollicitations par mail. La SNCF l’avait pourtant bien reçu.

Mais le conseil de quartier reste mobilisé, et d’autres actions seront envisagées.

18 octobre 2013 Posted by | Conseil de quartier, Malakoff, Politique, politique locale | , , , , , | Laisser un commentaire

TGV 1 – Habitants 0

tgv_mur

Le TGV vient de marquer un point décisif dans le duel qui l’oppose aux paisibles malakoffiots.

 

Pour mémoire, la ville de Malakoff est coupée en deux entre le Nord et le Sud.

Cette coupure est symbolisé par la ligne 13 qui sur Malakoff est aérienne.

Côté Sud, une voie de TGV longe la ligne de métro.

 

Le problème, c’est que le TGV, principalement la nuit, a une tendance à s’arrêter au milieu de la voie.

Une fois arrêté, il laisse tourner ses ventilations, et ça fait vraiment du bruit.

 

Le bruit est tellement fort que ça empêche les habitants de dormir.

 

Le conseil de quartier des collèges a lancé une pétition, et il y a même un blog qui traite exclusivement du problème.

 

Dernièrement, j’avais annoncé qu’au conseil communautaire Sud de Seine, une délibération sur un mur anti-bruit devait être examinée.

 

Cette délibération a été annulée.

 

Néanmoins, le lieu du mur n’était pas clairement indiqué.

 

Je posais d’ailleurs la question :

« Le boulevard Camélinat et la rue Raymond David sont-elles concernées ? »

 

Je viens d’avoir la réponse : c’est non.

En fait, le mur est Villa Cacheux et concerne le transilien.

 

Ça explique pourquoi GPSO (dont Vanves fait partie) met autant de moyen sur la table.

 

Franchement, ce mur est à des kilomètres du TGV.

Je tiens d’ailleurs à signaler que j’ai habité boulevard des Frères Vigouroux, à côté de la voie du transilien, et le problème de nuisance n’est vraiment pas le même.

 

Je ne faisais pas attention au bruit du transilien (le problème de nuisance sonore était plutôt due au transformateur boulevard du Colonel Fabien, qui lui aussi a mobilisé les habitants du conseil de quartier Barbusse le Clos pour une pétition).

 

Tandis que le TGV, lui, on l’entend vraiment.

 

Au final, le TGV pourra encore, en toute impunité, martyriser les malakoffiots.

3 octobre 2013 Posted by | Malakoff | , , , , , | Laisser un commentaire

Le feuilleton du TGV sur France-bleue

Le TGV est un des problèmes purement local.

C’est même un feuilleton !

 

Pour mémoire, la ville de Malakoff est coupée en deux, entre le Nord et le Sud.

Cette cassure est symbolisé par la ligne 13, qui sur Malakoff est aérienne.

Côté Sud, une ligne de TGV, partant de Montparnasse, longe la ligne de métro.

 

Le problème, c’est que le TGV a une tendance à s’arrêter, surtout en plein milieu de la nuit, et à faire tourner ses ventilations.

 

Le problème, c’est que ça fait du bruit, et ça empêche les malakoffiots de dormir.

 

Lors de la création des conseils de quartier, le conseil de quartier concerné, le conseil de quartier des collèges, a lancé une pétition.

Il y a eu un moment un mieux, mais ça s’est ré-empiré par la suite.

 

Plus récemment, un blog s’est créé pour parler du problème.

 

Lors du dernier conseil communautaire, on devait parler d’un projet de mur anti-bruit.

Mais le point a été retiré de l’ordre du jour.

 

Le feuilleton a continué sur France-Bleue ce matin.

Pour écouter, c’est ici.

2 octobre 2013 Posted by | Malakoff | , , | Laisser un commentaire

Le TGV continuera-t-il à harceler en toute impunité les malakoffiots ?

Une partie de Malakoff a un problème avec le TGV.

Effectivement, la ville de Malakoff est coupée en deux, coupé entre le nord et le sud.

Cette cassure est symbolisée par la ligne 13, qui sur Malakoff est aérienne.

Or, côté sud, il y a une ligne de TGV, allant à Montparnasse, qui longe le métro.

 

Le problème, c’est qu’en plein milieu de la nuit, celui-ci a tendance à s’arrêter, en plein milieu de la voie, et à laisser tourner ses ventilations.

 

Ça fait vraiment du bruit, et ça empêche les malakoffiots aux alentours de dormir.

 

Il y a des initiatives, comme une pétition lancée par le conseil de quartier des collèges, ou un blog qui traite du sujet avec humour.

 

Dernièrement, j’avais annoncé que le conseil communautaire Sud de Seine (Agglomération regroupant Malakoff, Clamart, Bagneux, Fontenay-aux-Roses) devait voter une délibération pour la construction d’un mur anti-bruit, mur financé par l’état, RFF, la région, GPSO et Sud de Seine.

 

En fait, le point en question a été annulé lors du conseil communautaire Sud de Seine.

 

La raison invoqué par Joël Alain est que la région n’ayant pas encore les moyens de financer ce mur, elle a demandé au conseil communautaire de reporter la délibération.

 

Bref, le TGV pourra continuer, du moins pour l’instant, à martyriser les braves malakoffiots.

 

En bonus, cliquez ici pour voir la vidéo.

28 septembre 2013 Posted by | Conseil communautaire, Malakoff, Politique, politique locale, Sud de Seine | , , , , , , | Laisser un commentaire

Vers une solution du problème TGV ?

Jeudi prochain aura lieu le conseil communautaire Sud de Seine, à Clamart.

 

Pour mémoire, Sud de Seine est l’intercommunalité qui regroupe Malakoff, Clamart, Fontenay aux Rose et Bagneux.

 

L’ordre du jour est déjà disponible.

 

Le point 7 concerne un problème purement malakoffiot : le TGV.

J’en avais déjà parlé.

 

Pour mémoire, la ville de Malakoff est coupée en deux. Cette coupure est symbolisée par la ligne 13 qui sur Malakoff est aérienne.

 

Une ligne de TGV, partant de Montparnasse, longe la ligne de métro.

Tout ça dans le Sud de Malakoff.

 

Le problème, c’est qu’en plein milieu de la nuit, le TGV s’arrête et laisse tourner ses ventilations. Et ça fait du bruit, empêchant les habitants aux alentours de dormir.

 

Le conseil de quartier des collèges a envoyé une pétition, et il existe même un blog traitant avec humour du sujet.

 

Au prochain conseil communautaire sera votée une convention avec RFF pour le financement d’un mur anti-bruit Vanves-Malakoff.

 

Dans le document résumant les différents points, on apprend que les études projet démarreront en 2014 (pour une durée d’un an) et que les travaux commenceront en 2016-2017 (pour une durée d’un an, disons deux si il y a des retards).

 

Les financements seront prix en charges par :

–          L’état (25%)

–          La région (25%)

–          RFF (25%)

–          Grand Paris Sud-Ouest (GPSO)(20.13%)

–          Sud de Seine (4.87%).

Le total des travaux s’élèvent à 12 984 127,84€.

 

Notons que la part de Sud de Seine est très petite, s’élevant à 632 327.03€.

 

Question : Le boulevard Camélinat et la rue Raymond David sont-elles concernées ?

22 septembre 2013 Posted by | Conseil communautaire, Malakoff, Politique, politique locale, Sud de Seine | , , , , , , , | 4 commentaires