Le blog de Phil

J'habite Malakoff, la plus belle ville du monde

Le Grand Paris et la régression démocratique

Hier, au conseil municipal de Malakoff, on élisait les représentants de Malakoff dans la métropole du Grand Paris et ceux dans le territoire métropolitain.

 

Je crois qu’il faut clairement dire, comme l’a souligné hier Malakoff Plurielle, que l’on a une véritable régression démocratique.

 

Effectivement, un peu d’histoire s’impose.

 

Malakoff était jusqu’à présent dans l’intercommunalité Sud de Seine.

Cette intercommunalité regroupait Malakoff, Bagneux, Fontenay aux Roses et Clamart.

Cette intercommunalité avait été faite car Malakoff et Bagneux sont PCF, et à l’époque, Clamart et Fontenay-aux-Roses étaient PS.

Bien pour l’intérêt général.

Il manquait d’ailleurs Châtillon et Montrouge pour avoir un territoire cohérent.

 

Sud de Seine avait un conseil communautaire.

C’est le conseil municipal de chaque ville qui désignait les élus communautaires de chaque ville.

A Malakoff et Bagneux, il y avait une logique et l’opposition était représentée convenablement.

 

Pour Clamart et Fontenay-aux-Roses, c’était une autre histoire.

Revenons à l’élection de 2008.

A Clamart d’abord, en 2008, l’opposition avait 3 sièges.

L’UMP avait fait 34,6% et le Modem 13,94%.

On aurait pu imaginer que l’UMP ait 2 sièges et le Modem 1.

L’UMP a eu 3 sièges.

 

A Fontenay-aux-Roses, il y avait 1 siège pour l’opposition.

L’UMP avait fait 27,37% et le Modem 6, 5%.

C’est le Modem qui avait eu le siège.

 

Evidemment, on pouvait trouver pire, comme à Puteaux, où l’opposition n’avait aucun siège.

Mais il faut dire que Puteaux, c’est une autre planète.

 

En 2014, il y a eu une amélioration.

Effectivement, les conseillers communautaires étaient élus au scrutin de liste lors des municipales.

En fait, lors des municipales, on élisait également les conseillers communautaires. Le nombre de conseillers communautaires dépendait du score aux municipales.

On le doit à Nicolas Sarkozy. L’un des seuls trucs bien qu’il ait fait (chose très rare).

 

Aujourd’hui, avec le Grand Paris, les choses changent.

Déjà, Sud de Seine disparaît.

On a la création du Grand Paris. Chaque ville envoie un nombre de conseiller métropolitain proportionnel à sa population. Dans le cas de Malakoff, c’est 1.

On a envoyé notre maire, Jacqueline Belhomme.

 

Mais on a la création du territoire métropolitain.

En ce qui concerne Malakoff, le nôtre regroupe Sud de Seine (Malakoff, Bagneux, Fontenay-aux-Roses, Clamart), Haut de Bièvre (Antony, Châtenay-Malabry, Bourg-La-Reine, Le Plessis Robinson, Sceaux, Verrière le Buisson, Wissous) ainsi que Châtillon et Montrouge.

 

Malakoff a en tout 6 conseillers de Territoire. On a automatiquement le conseiller métropolitain.

 

Mais les 5 autres ont été désignés dans la majorité municipale.

L’opposition de Malakoff n’aura donc aucun siège dans la nouvelle structure.

Pire, le maire de Malakoff a admis que les membres de la liste ont été désignés par des accords d’appareils. On fait vraiment de la politique autrement…

 

Un membre du conseil municipal m’a dit que je ne comprenais rien, la majorité des villes dans le territoire sont de droite, Malakoff et Bagneux représenterons l’opposition.

 

Pipeau, pipeau, pipeau…

Le fait est que tout comme Sud de Seine, les décisions importantes concernant Malakoff seront prises soit dans la métropole du Grand Paris, soit dans le territoire métropolitain.

 

De fait, l’opposition sur Malakoff ne pourra pas s’exprimer dans les instances où se prendront réellement les décisions.

 

Je sais très bien que Malakoff Plurielle n’aurait pas été très efficace, et n’aurait pas défendu correctement l’intérêt des Malakoffiots.

D’ailleurs, pour dénoncer cette situation, lors du dernier conseil municipal, les arguments n’étaient encore pas les bons.

Qu’est-ce que j’en ai à foutre du groupe des indépendants, qui soit dit au passage est constitué de sacrés phénomènes.

 

Néanmoins, il y a le principe, et sur le principe, on a vraiment une régression. C’est totalement scandaleux, indépendamment de la compétence des uns et des autres.

17 décembre 2015 - Posted by | Malakoff, Politique, politique locale, Politique nationale | , , , , ,

Un commentaire »

  1. A quoi servent les élections ?

    http://leparisienliberal.blogspot.fr/2015/12/a-quoi-servent-les-elections.html

    Commentaire par Le Parisien Libéral | 18 décembre 2015 | Répondre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :